Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le commencement, page 13

par chroniquesterriennes.over-blog.com 27 Octobre 2013, 08:42

Elle était recroquevillée en position de fœtus se protégeant des coups de son compagnon comme elle pouvait. Il s’acharnait pris de démence, imbibé d’alcool, elle ne sentait même plus les coups et elle se dit qu’après tout, la mort était sans doute plus douce que la vie qu’elle avait menée. Elle sanglotait et lui continuait son manège, ses insultes. 10 années de purgatoire avec cet homme qui sous des allures inoffensives et douces cachait la pire des ordures. Cet air avenant l’avait séduit, il était si prévenant, il avait tissé sa toile autour d’elle et elle en était prisonnière. La perte de son emploi, le fait qu’il devienne le maître des lieux, lui qui avait conservé (pour un temps) son boulot avait fait ressortir le diable qui était en lui. Certes, il n’avait jamais été l’homme parfait, les caresses d’hier étaient devenues les invectives et les brutalités d’aujourd’hui. L’amour qu’il lui avait porté, usé par les années était une potion amère bien difficile à avaler au quotidien. Elle le haïssait et il lui rendait bien. Elle était complexée, se sentait vilaine, il ne l’aidait guère à s’élever, la rabaissait. La dispute d’aujourd’hui avait été plus âpre que d’habitude. Une libération de violence. Oui ! Mourir enfin, loin de son univers partir vers le néant. C’est alors qu’un éclat lumineux l’aveugla. Les coups cessèrent, elle entendit un cri qui arracha le lourd silence qui avait suivi la surprise. Des hurlements, du sang qui gicle, des touffes de cheveux arrachées, elle mettait sa tête sous ses mains, puis sur ses oreilles pour ne plus rien entendre. Il était devenu un pantin, un jouet, il ne distinguait rien, des griffes qui s’abattaient obstinément lui labourant la peau. Il se sentit soulever du sol, croisa des yeux d’un bleu profond, un visage angélique qui grimaça, ce qu’il remarqua avant de rejoindre l’enfer, il n’en crut pas ses yeux. Sa tête arrachée roula et s’échoua contre sa compagne qui la repoussa prise d’hystérie. L’étrange créature avait disparue….A suivre.

Ricardo Santiago le 27 octobre 2013

commentaires

S
Pourquoi toujours des plumes et ces yeux bleu?
Répondre
S
Très bien écrit, dans la première partie certaine femme peuvent reconnaître leur vécu en tout cas moi si mais malheureuse je n'ai pas vu apparaître une créature pour me sauver .J'aime beaucoup tes textes car ils sont souvent la réalité . Bon dimanche,a bientôt.
Répondre

Haut de page