Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pulsions

par chroniquesterriennes.over-blog.com 23 Février 2014, 21:08

Pulsions

Le fauve était dans sa cage de luxe et ceux qui étaient chargés de le surveiller, jouaient aux boules (signe avant coureur d'un drame à venir) on ne sait où..

La soubrette innocente, telle une princesse aux pieds nus, pénétra dans la chambre aux mille menaces.

Sa mission ? avec son plumeau astiquer et chasser la poussière..Pendant ce temps, l'homme, se douchait en se moussant avec de l'Axe qui distillait un parfum envoutant (poil aux dents).

Il renifla malgré les effluves d'Axe, la chair fraîche qui pendant ce temps utilisait habillement son plumeau.

Pris d'une frénésie incontrôlable, il sortit de la salle de bain de la taille d'un stade de foot, écumant...

Comme dans ces vieux films, la belle ouvrit de grands yeux et se couvrit la bouche d'effroi pendant que l'innommable arrivait à vive allure vers elle, pour Dieu sait quelle horrible forfait...

Mais il se prit les pieds dans les fils électriques qui trainaient par là.

La donzelle effarouchée tenta de s'enfuir, il se releva et.....Un fil un peu dénudé (comme lui) quelque peu électrique, lui fit passer un mauvais moment le tenant au courant de ce qu'il risquait si d' un acte répréhensible il se rendait coupable.

Les cheveux dressaient sur la tête, un peu traumatisé, il vacilla sous les yeux de biche de l'infortunée femme de ménage.

Les bras tendus, les griffes acérées, il tenta d'agripper la belle, qui lui échappa en lui balançant son plumeau dans le nez, il chut derechef et bascula sur le balcon, toujours nu et sentant l'Axe.

Le pauvre avait encore du savon sous les pieds et il glissa comme une savonnette, se retrouva suspendu à la rambarde du balcon...

Il supplia que la demoiselle vienne l'aider, elle avait pris la poudre d'escampette...Il avait des fourmis dans les mains, sentait qu'il ne teindrait pas longtemps et effectivement il ne tint point...

Il chuta sans fin et s'écrasa sur une voiture de luxe encore sous garantie, garée là, sous les yeux de spectateurs horrifiés quoi que fascinés.

Ainsi se termina l'existence de ce bonhomme aux pulsions qui le conduisirent aux enfers.

La soubrette, elle, continue à faire le ménage accompagnée de son fidèle plumeau.


END.


Film disponible en VF, 3D, dolby stéréo...Sponsorisé par les préservatifs Dureste...


commentaires

L
Quelle histoire! Heureusement que des fauves comme ça il n'y en a pas dans la vraie vie, les politiciens nous en préservent, merci à eux! Et bravo à vous (mais pour de vrai!). Allez, je ne résiste pas à l'envie de vous dire: pouêt, pouêt! (décidement, on ne se refait pas!)
Répondre
S
Pauvre homme il trépas avant d'avoir commis son larcin...Et je ne sais pas d'ou te vienne ces idées mais pour être sincère...Éclat de rire tous le long de la lecture.Merci pour cet agréable moment,bonne soirée.
Répondre

Haut de page