Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

D'un Z qui veut dire Zola (fin)

par chroniquesterriennes.over-blog.com 25 Avril 2014, 09:30

Assez étrangement mon premier livre captive, mes fautes d’orthographe émerveillent, ma grammaire sait faire du bon café et me voilà exposé du jour au lendemain aux feux de la rampe. Je divorce. Je suis brutalement une vedette, l'affliction émerveille. Pour mon deuxième bouquin afin de trouver l’inspiration, je picole comme un trou, fume comme une locomotive, les mots deviennent des phrases, les idées se bousculent et ma cirrhose n’est pas si rose que ça. Nouveau succès. Je suis invité dans toutes les émissions littéraires où je vomis sur les plateaux télé à la plus grande joie du public. Peu à peu je deviens un clown triste. Pitoyable ! Je n’arrive même plus à me supporter. Je n’en peux plus de l’écriture. Un jour où je compte mes cheveux blancs, me noie dans l’alcool, pleure mes amis disparus, la grande âme apparaît ! Sortie, d’un roman, elle écarte la brume, me transperce de son regard. Je me dégoûte, elle me redonne goût à la vie. Mon cœur était de glace, elle le réchauffe. L’avenir était un vaste cimetière, chaque jour mes illusions étaient enterrées. Elle réécrit mon histoire, peint en rose le gris, change mes grimaces en sourires, ébauche un avenir radieux. Je supporte le fardeau de mon passé, demain sera grand. Main dans la main, elle découvre mes ailes dans le dos, me rend mon humanité perdue.

Texte Protégé Copyright © 2014 Ricardo SANTIAGO

commentaires

S
Réalité ou cauchemar... Un peu triste. Un brin d'espoir tous de même.
Répondre

Haut de page