Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du coq à "l'âme"

par chroniquesterriennes.over-blog.com 29 Juillet 2014, 20:20

Du coq à "l'âme"

« Oh pardonnez-moi.. » Dis-je en sabrant le champagne. Je suis bien le seul type heureux dans ce pays. Je ne regarde plus la presse, tellement les nouvelles me dépriment (attention aux accords).

La télé m’afflige avec ses émissions débiles avec paysans libidineux, présentateur (s) immigré(s) en Belgique parce que les impôts sont plus cléments mais présentant, cependant en France

Je passe sur les séries policières, les naines magiciennes et autres indigestions télévisuelles.

Où en étais-je ? Oui, je déguste ma coupe au liquide frais et pétillant, je fête mes 38 lecteurs. Des gens certainement très beaux et sympathiques.

Je n’ai pas toujours été aussi jovial, hier encore je balançais des beignes à quelques malotrus, j’étais un peu violent avec les détrousseurs mais ça c’était avant ces 38 lecteurs.

Aujourd’hui je file ma carte bleue aux roumains du coin avec mon code, j’offre mes bijoux aux SDF (je vénère les mots qui au pluriel finissent par X) Un mec cool, je suis devenu (je cause comme Yoda).

Je me laisse écraser par les uns, bousculer par les autres sans la moindre réaction.

Tiens à Barbes (endroit un peu chaud de Paris), tout à l’heure, je croise des policiers et des dealers.

Avant j’aurai trépigné devant la passivité de ces gens d’armes et j’aurai dézingué ces vendeurs de mort. Là rien !

Il y a encore peu (pour vous dire comment je vais bien) je pestais contre les impôts et toutes les taxes diverses et variées inventées par des ronds de cuir un peu pervers. Maintenant j’arrondis au centime supérieur et je vais moi-même apporter ma fiche d’imposition.

Dieu que la vie est belle. C’est l’été, il pleut des cordes, personne ne fait les soldes et on m’écrase les pieds avec des poussettes dans le métro.

Quand même..Tous ces couples (contents comme moi) qui font 3 ou 4 enfants, ils ont une vision de l’avenir très optimiste.

Il y en a même qui poussent le vice à en faire 5 ou 6. Ils ont trouvé le mode d’emploi. Comme quoi créer la vie ce n’est pas donné qu’à Dieu.

Me voilà à poil. J’ai offert ma chemise à un cul de jatte chanteur et mon pantalon à un bonhomme sans bras.

Je suis euphorique vous dis-je. Tellement que j’en pleurai. Tiens des loulous qui se foutent de ma gueule (pardon, j’ai dit un gros mot). « Les gars une petite coupe de champagne ? »

Texte Protégé

Copyright © 2014
Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page