Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un rien, le fait rire !

par chroniquesterriennes.over-blog.com 22 Septembre 2014, 17:32

Fort d’un succès exceptionnel (11 lecteurs), je décide de reprendre ma plume (en fait mon clavier) et d’enrichir mon blog.

Je vais vous narrer par le menu mon activité de ce jour (veuillez, vous munir d’un oreiller, s’il vous plait).

7H31, le soleil se lève et moi aussi sous les applaudissements de mon voisinage qui après le drame qui m’a frappé (un pouce plié en deux) se montre très attentif à ma petite personne (1m80 quand même).

7H40, je n’entre pas trop dans les détails. On passe directement au lait UHT et à La Ricoré. J’écoute l’album de Gérard Le normand en boucle avec les clefs de la maison qui sont en or et qui peuvent servir (bref).

Après avoir mangé comme un cochon, je n’ai que ça à faire de manger, je rééduque mon pouce meurtri.

Un ! Deux ! Les voisins m’encouragent par la fenêtre ! Ils sont quand même gentils parce que moi je les déteste.

On m’apporte une vierge, je suis, comme qui dirait, un Dieu dans la campagne perdue où je vis.

N’attendez pas de moi que je vous décrive des scènes érotiques, j’ai ma pudeur, nom d’un chien !

En fin de matinée, je lis un roman de l’ex-maîtresse de notre Président, ça se nomme « Les cents dents, sans pantalon », c’est très mal écrit et je jette ce torchon au feu.

12H42, on m’apporte sur un plateau, un repas de Roi, même si on me prend pour un Dieu.

Et hop ! Encore une vierge ! Ils me prennent pour qui ces gueux ?

16H30, je suis sur les rotules, je n’arrive plus à assumer.

Mon pouce me supplie d’arrêter mes (s)exploits guerriers.

Pour terminer la journée, je monologue avec mes amis muets de FB (mais qui savent écrire).

Bon ! On passe directement à demain ?

On frappe à ma porte. Encore une innocente. Je vous jure quand on est glorifié ainsi, ce n’est pas toujours évident d’être digne de ses sujets.

Texte Protégé

Copyright © 2014
Ricardo SANTIAGO

Un rien, le fait rire !

commentaires

N
HIHIHI
Répondre
N
Pauvre Ange...
Répondre

Haut de page