Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A suivre ?

par chroniquesterriennes.over-blog.com 11 Novembre 2014, 08:48

A suivre ?

J’en ai usé de l’encre et du papier. Pour griffonner des mots, inventer des récits.

Dans l’ombre, je m’active, imaginez ! Eclairé à la lampe à pétrole. Actuellement, j’invente des histoires d’amour.

Je cherche du rêve, l’environnement actuel ne m’apporte que des tracas.

Il était une fois, un homme qui se mordillait la lèvre inférieure, Il voyait tous ces gens s’affairer.

"Vers où courez-vous ?" Il jetait un œil un peu triste sur le sablier qui déversait sans discontinuer de la poudre de temps.

A quoi bon faire comme eux ? Composer chaque jour. Souffrir en silence. Il se leva et quitta son bureau sous le regard médusé de ses collègues.

Un jour, elle lui avait dit à quel point il n’avait pas d’importance pour elle.

Son univers s’était peu à peu affaissé et il en contemplait les ruines.

A quoi bon continuer à vivre ? Sa famille avait eu quelques mots réconfortants.

Mais il était resté seul dans sa chambre froide. Personne pour essuyer ses larmes.

Il traversa la chaussée, sans prêter attention au feu qui était passé au vert, la faucheuse se délectait.

Mais pas encore, la voiture l’évita, il ne la vit pas.

Il s’engouffra dans le métro. Il était fasciné par les rails, elles l’appelaient. « Viens ! Allonge-toi ! »

Il tourna la tête à droite puis à gauche, personne ne se préoccupait de lui, comme d’habitude. Il s’avança vers ce gouffre gourmand des âmes torturées.

Dans la pénombre, il la vit, soudainement, comme un mirage.

Elle était apparue comme par magie parmi les ombres, lumineuse.

Il sentit un courant d’air froid, comme si un ange battait ses ailes.

Elle avait une silhouette gracile, comme ces filles dans les catalogues aux images glacées.

Son visage dégageait une incroyable douceur.

Il se retourna sur la voie ferrée. « Pas aujourd’hui ! murmura-t-il ».

La Mort, drapée dans ses habits sinistres, flottant comme des nuages malfaisants dans le ciel, n’aurait pas sa pitance dans l’immédiat.

A suivre ?

Protégé Copyright © 2014 Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page