Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Demain sera un rêve éveillé.

par chroniquesterriennes.over-blog.com 1 Janvier 2015, 17:03

Le roi des lutins, comme chaque année, s’exprime.

En substance il dit ceci : « Notre Royaume est le plus puissant, lutines, lutins, ne baissez pas les bras ! ».

Je poursuis des yeux une étoile filante, c’est un avion qui tombe, l’année se termine mal.

Sans doute, a-t-il, percuté un dragon ?

Les fées, ne peuvent plus grand-chose, elles brillent tristement comme des lucioles et leurs larmes sont autant de gouttes de pluie.

Pourtant l’aéroplane ne s’écrase pas, j’ai tourné la page à l’envers, il est là, bel oiseau de métal qui jamais ne tombera.

Ici, dans mon pays merveilleux, je suis le Maître du destin, ce tableau je le peins.

Je dessine un ballet de colombes, elles survolent des pays dévastés et dès leur passage, tout est effacé.

Les gens sourient de nouveau à la vie, je gomme les canons et les armes de destruction.

Aux mendiants, je griffonne de jolies maisons et des proches aimants.

Je souffle sur les fumées des usines, elles cessent de cracher leur venin, on respire de nouveau bien.

Les paysages arides se parent d’une végétation luxuriante.

Je réécris toutes les histoires tristes et je leur trouve des fins heureuses.

Quel est ce miracle ? Les fées de la nouvelle année ? Les fées papillon ?

Cher ange, vois comment d’un simple geste de la main, je te retrouve.

J’ai brisé les barrières et les distances, je sèche tes larmes.

Je caresse ton front et tes cheveux de soie.

Mon imagination, disperse les nuages, nous marchons, ensemble sur cette plage.

Je jette des éclats d’argent sur la mer qui ondoie doucement.

Quelle chance de pouvoir ainsi changer le cours du temps.

Le réveil m’arrache à mes chimères.

Nous sommes le 02 janvier, de je ne sais plus quelle année.

Ainsi, n’étaient-ce que des mirages ?

J’entends le chant éploré de la banalité.

Je côtoie de nouveau la réalité.

Je lève le nez, mon regard embrasse les cieux.

Qui vois-je danser et m’illuminer ?

Les blanches colombes qui semblent me susurrer, que demain sera un rêve éveillé.

Protégé Copyright © 2015 Ricardo SANTIAGO

Demain sera un rêve éveillé.

commentaires

Haut de page