Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Délicieux échos d’hier.

par chroniquesterriennes.over-blog.com 9 Mai 2015, 07:11

Elle me délaisse.

Bien !

Elle dort sur le côté, froide comme un glaçon.

Je comptabilise à travers la fenêtre, les étoiles qui scintillent.

La lune brille comme un sou neuf, je rêve à d’autres bras.

Je n’arrive pas dormir, trop torturé par un manque d’amour.

Je ferme les yeux, j’imagine une grande dame.

Elle a de longues jambes où il doit être agréable de se promener.

Sa bouche fruitée m’appelle, me supplie de poser mes lèvres dessus.

Petite chatte, tu miaules, tu te frottes tout contre moi.

Sois licencieuse, réchauffe-moi, je veux oublier le froid qui m’a envahi

Quel étrange endroit où tu m’entraines, est-ce un lieu pour se divertir ?

Tes bas de soie, vont me faciliter la vie, je soulève ta jupe.

Les anges sont absents, ils savent être discrets, pudiques quand cela est nécessaire.

Crois-tu que nous pourrons trouver mille jouissances en ce lieu exigu ?

Chérie, je ne te savais pas si souple, je découvre un jardin accueillant.

Je me fourvoie au plus profond, j’entends ton souffle qui s’accélère.

Ton cœur s’emballe, le mien n’est pas loin de l’implosion.

Ta langue est gourmande, tu te passionnes pour les sucres d’orge ?

Ma fée, tu sais si bien utiliser cette baguette magique.

Je te fais patienter dans une inconfortable position, personne à la porte ?

Le soleil jette sa lumière à travers ce minuscule carré.

Nous n’avons pas besoin d’éclairage, j’ai les yeux clos.

Vais-je être investi pas cette vague indicible de plaisir ?

Pas encore ?

Friponne, nous allons attendre encore un peu, après tout, nous ne sommes pas pressés.

Même si, ce lieu n’est pas le plus glamour pour ces jeux.

Tu m’en demandes encore et encore, je prie pour que nul ne frappe à la porte.

C’est le grand frisson lorsque le corps est soulevé vers des cimes insoupçonnées.

Elle bouge, grogne et se rendort, je te rejoins de nouveau vers ce songe qui n’en est pas un.

Délicieux échos d’hier.

Chérie, trouve-moi de nouveau un petit nid « charmant ».

Offre-moi des pelletés de chimères. J’aime tant !

Protégé Copyright © 2015 Ricardo SANTIAGO

Délicieux échos d’hier.

commentaires

Haut de page