Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous le jure, tout finira bien.

par chroniquesterriennes.over-blog.com 1 Mai 2015, 11:04

Le monde s'écroule, j'étais sur mon fil, là-haut, je tombe.

Je transperce les nuages, c'est étrange mais je me sens bien.

Je suis un oiseau ivre qui ne sait pas où il va s'écraser.

Elle m'a dit moult fois que Dieu saura reconnaître les siens.

Cependant, je sais qu'en bas, je vais mourir et pas une main à l'instant ne vient me secourir.

Pour tout dire, tant de trahisons m'ont blessé, que je me demande si il n'est pas préférable que mon histoire s'achève maintenant.

Le choc va certainement me pulvériser en des milliers de morceaux.

Une idée saugrenue vient s'immiscer dans mon cerveau, combien de gens viendront me pleurer ?

Un ? Deux ? Si c'est un grand jour, peut-être quatre..

Je ris, je vais enfin savoir si les esprits existent.

Retrouver mes ancêtres ?

"Bonjour papa, bonjour maman, quelle surprise !"

"Chère Geneviève, puis-je te prendre dans mes bras ?"

On ne s'est pas vraiment dit qu'on s'aimait, désormais on a l'éternité pour rattraper le temps perdu.

Le sol se rapproche, les anges ne supportent pas les morts brutales, ils doivent cacher leurs yeux.

C'est à cet instant qu'une force m'a soulevé, empêchant que ma vie ne s'envole.

Sur le bord du trottoir, je me sens un peu bête, j'aurais dû rester cramponné sur mon fil.

Il m'aurait fallu plus de volonté, de courage, plutôt que de me laisser happer.

Sa grande silhouette jette son ombre sur moi qui paraît si chétif, comme un enfant.

Ses doigts plongent dans ma chevelure, un geste d'affection auquel je n'étais plus habitué

Elle s'accroupit pour m'embrasser, d'un mouvement elle apaise mon coeur lourd.

Elle dessine devant moi un avenir insoupçonné.

Des gens heureux m'entourent et me rassurent.

Elle m'affirme que je ne suis pas grand mais un géant.

Comment fait-elle pour effacer les plaies du passé ?

Je me lève, enfin, elle me tient la main, les nuages s'écartent, le soleil nous dispense de sa chaleur.

Ce n'est pas la fin du roman mais simplement la suite, moins sombre comme dans les contes de fées, je vous le jure, tout finira bien.

Protégé Copyright © 2015 Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page