Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mélodie du bonheur

par chroniquesterriennes.over-blog.com 4 Juillet 2015, 14:01

Je ne déambulerai plus sur ce trottoir

A quoi bon ?

Qui retrouver ?

Quelques fantômes, le papier peint se décolle

Il est délavé, quelques gouttes roulent le long de tuyaux

Le plancher est mité, il grince, plaintes macabres sous mes pieds

Les fenêtres sont éventrées, fuient les tracas du passé

Tu me consoles, tout contre toi, j'écoute la mélodie de ton coeur

Le temps se suspend, le monde s'écroule mais je ne me sens plus concerné

"Pense à toi" c'est ce que tu m'as dit

"Ne te retourne pas !"

Je tourne une cuillère dans un bol de café au lait

Une banane et mon repas est consommé

Je reviens à l'école, on me dit "Pourquoi es-tu toujours habillé pareil"

Je ne réponds plus, pour ne pas m'effondrer, je fais le fou

Ils sont gentils ces parents qui viennent chercher leur(s) enfant(s)

Je rentre, je longe de vieux immeubles livides

Parfois, je suis avec mes copains, on joue au foot

Le soir, impossible de faire mes devoirs avec la télé ouverte

L'appartement est décidément bien trop petit

Quand ma mère part à l'usine le matin, vers 5H, je travaille

Je sors mes livres d'écolier, j'écris des rédactions sans fin

Les profs de français m'apprécient, j'ai des notes qui rendent fous mes camarades

Pourtant je ne lis pas ou si peu…

On va parfois acheter à crédit au Monoprix de Chaussée d'Antin

C'est bien les cartes CETELEM pour se nourrir, j'aime

Je dévore du chocolat aéré sur la table de camping, je lis Strange

Au fond la vie n'est pas si mal que ça

Vole, vole, retombe poussière de toi

Surfe sur les ruisseaux, ondule puis disparais au plus profond des entrailles de la terre

C'est fini, "Adieu ! Maman", je suis un homme, quand on est grand on ne pleure pas

D'un coup, comme on efface de la craie sur un tableau noir, mon vague à l'âme disparait

Je fais un peu la moue et beaucoup l'amour

Les bras en croix, à lui, je crois

Mais c'est toi qui me montre les sentes secrètes qui conduisent au bonheur

Alors laisse moi dériver sur tes yeux verts vers ce nouvel univers

Protégé Copyright © 2015 Ricardo SANTIAGO

La mélodie du bonheur

commentaires

Haut de page