Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un lundi où les nuages fuient

par chroniquesterriennes.over-blog.com 7 Septembre 2015, 14:49

Elle est partie avec son fardeau, le coeur un peu froid, photos froissées emportées par l'eau qui file dans le caniveau.

Tu gommes les amours esquisses, les brouillons de passions éphémères.

Tu ouvres un nouveau livre, tu respires cette odeur d'encre, les mots te transportent vers des aventures coquines où règnent l'indiscipline.

Ma sirène, ils sont tous à tes pieds, à genoux ils implorent un baiser, un simple regard mais tu m'as choisi.

Tes récits sont émouvants, tu as voyagé entre deux mondes, un saut en haut et le grand retour plus bas.

Tu entends le claquement des ailes des anges, leur souffle, leur ombre, cette présence que nul ne suspecte.

Moi, sur le sol, comme un enfant je déchire les témoignages, les échos d'hier.

Mon oeuvre, un puzzle que je ne veux pas reconstituer, je balaie devant ma porte.

Les images en miettes volent vers le ciel, petits confettis insignifiants.

Je soigne mes douleurs, les portes qui se ferment, ne sont plus que de lointains souvenirs qui ne m'affectent plus.

Aurais-je grandi ? Mes vieilles chaussures usées trônent dans la poubelle, je ne suis plus nostalgique.

Les enfants construisent un univers dont je suis malheureusement exclus.

Je prie pour que Dieu les protège et dans mon coin je me fane petit petit

J'entre de plein pieds dans ta demeure, tu me réchauffes, ça me fait grand bien.

Je plonge dans tes secrets, je tourbillonne, je suis enivré de tes parfums, je revis.

Désormais ces autres gens je les aperçois tels qu'ils sont réellement et ils m'indiffèrent.

Dans ton environnement, je tutoie les nuages, boules de coton où je m'épanouis à tes côtés.

Aujourd'hui je me suis trouvé, je t'ai découvert, je revis.

Protégé Copyright © 2015 Ricardo SANTIAGO

Un lundi où les nuages fuient

commentaires

Haut de page