Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 Novembre 2015, 21:47

par chroniquesterriennes.over-blog.com 4 Novembre 2015, 21:47

LES ECRITS VAINS

Je traine mes pantoufles, gris gris comme dirait le marabout. C’est mercredi le jour de la petite souris où je n’ai rien à dire et encore moins à écrire.

Pas envie de pianoter tel l’artiste que je suis, virtuose humble, dans l’ombre, dans le néant, un connu par quelques-uns et inconnu pour la plupart.

Je lis mon dernier texte à mon cochon dingue qui ne capte rien et continue à grignoter son endive.

Je sors dehors et je le déclame dans mon jardin, mon voisin arrive avec son déambulateur et vocifère quelques compliments, c’est déjà ça.

Artiste maudit je me noie dans l’absinthe, je fume et je me perds dans la luxure mais pas dans le luxe.

Epuisé je regarde ahuri ma page blanche, j’inspire sans inspiration, un, deux mots, bris de mots, ça sent mauvais aujourd’hui.

Je passe devant la salle de bain, sale depuis des jours et mal rasé moi qui suis si barbant, ça tombe bien.

Je m’affale dans mon lit où les acariens font la fête !

Mots dits, maudit, les bras en croix, je crois que ma vocation s’effrite, bout de papier pour un plumitif qui perd pied, toujours eu peur à la piscine quand je n’ai pas pied.

Je jette l’encre, sang d’encre, je touche le fond, touches de clavier, je disparais à tout jamais, écrits vains, silhouette trouble, qui comme une âme s’envole vers ses rêves d’enfant.

Texte Protégé Copyright © 2015 Ricardo SANTIAGO

Haut de page