Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Antonia et Antonio

par chroniquesterriennes.over-blog.com 31 Janvier 2016, 18:39

Ma vie était bien rodée, train, travail, collègues peu amènes, retour chez moi.

Femme, enfants, quoi de plus prosaïque ?

Je n'avais que très peu de craintes, nulle terreur qui vous secoue la nuit tombée.

Un jour, je la rencontre, grande, un visage harmonieux, au charme fascinant.

Nous nous vîmes plusieurs fois, sans nous parler sur le quai du métro.

Un mardi où j'étais particulièrement hardi, je me décidai à lui adresser la parole.

Elle me toisa avec ce zeste de hauteur qui confinait presque à de la condescende.

"Bonjour ! je vous croise de temps à autre et…Si nous prenions un verre ?"

Nous étions en Mai, Paris brillait sous un soleil avenant nous gratifiant de tant de bonnes humeurs.

Pendant de longues minutes, mes yeux se perdaient dans le paysage urbain pour ne pas plonger dans les siens.

"Votre mère, vous aime beaucoup".

Un corbeau traversa mon champ de vision…

"Ma mère ? Ma mère est morte, il y a longtemps"

"Comment pourriez-vous la connaître ?"

Elle me montra une médaille qu'elle portait sur elle, accrochée à une chaîne en argent.

"Votre mère, m'a dit qu'elle avait la même"

Elle remarqua mon trouble.

"Qui êtes-vous ? Oui, elle avait la même"

Elle sourit, toucha ma joue, délicatement. L'environnement se troubla.

Je levais mon visage vers ma mère, elle me disais au revoir, me rassurait, me murmurait qu'elle reviendrait bientôt.

La dame me saisit fermement la main, je pleurais, je criais mais ma maman s'éloignait sans se retourner.

L'image se froissa, disparut et j'étais de nouveau auprès de cette créature étrange.

"Pardon ! je ne comprends rien, que sont ces images qui surgissent, j'ai la nausée"

"Ce sont des événements que je voulais oublier, un abandon, une déchirure, une blessure"

"Elle avait ses raisons, elle voulait s'excuser,me répondit-elle"

"Tout ça, lui dis-je c'est du passé, j'ai déjà pardonné"

"Antonio, Antonia….C'est un beau titre pour une histoire d'amour"

"Comment connaissez-vous le prénom de mes parents ?"

"Mon père, je ne m'en souviens même pas…Il ne m'a pas élevé"

"Son absence, il l'a vécu comme une souffrance, souffle-t-elle"

"Et moi ? Sans père quand tant d'autres avaient une vie équilibrée, un joli foyer"

"Quand ma mère pleurait parce qu'elle n'avait plus d'argent pour faire les courses"

"Se préoccupait-il de nous, je sentais une rage sourde monter et une incompréhension face à cette inconnue"

"Antonia, Antonio, décidément, c'est un joli début, laissez-moi vous raconter et vous comprendrez"

"Un jour, une femme de chambre croise un bel homme au visage malicieux"

A suivre ?

Texte Protégé Copyright © 2016 Ricardo SANTIAGO

Antonia et Antonio

Haut de page