Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Variation sur un réveillon

par chroniquesterriennes.over-blog.com 3 Janvier 2016, 18:45

Contre les murs, les sapins dénudés attendent leur triste sort (on dirait qu'il font le tapin de Noël) , où sont passés leurs si gracieuses épines ?

Les enfants si prévenant avant Noël, se gaussent d'eux.

Dans les sacs de poubelles, les cadavres encore chauds des dindes éventrées.

Le massacre n'est pas terminé, déboulent la fin de l'année.

Arrachage de têtes de crevettes, huitres (et huitre font 16) dévorées vivantes.

Les gens après une année 2015 horrible, espèrent en des jours meilleurs en 2016.

Le (mauvais) champagne est dans le réfrigérateur, on couche les marmots.

Sono à fond, on se déhanche, on se force à rire, on s'oblige à être heureux.

Dehors, les SDF ne se rendent même pas compte qu'une année vient de s'achever.

Fébriles, nous suivons les aiguilles des horloges, on se vaporise la bouche de menthe fraîche.

On s'entraine à s'embrasser, on se tripote, on fait l'amour comme des animaux.

Pardon ! je me suis un peu emporté.

Ou en étais-je ? Tout le monde (ou presque) est sur son 31 (logique).

Les femmes boudinées (elles ont trop mangé pendant les fêtes) dans des robes longues, sont quand même jolies.

Les femmes sont toujours belles même quand elles ne le sont pas.

Quant aux hommes, noeud papillon, chemise blanche, sont d'une élégance folle.

Je fais le fayot sinon personne ne me lit.

Les crustacés malgré tout au Paradis des crustacés dansent aussi.

Les sapins emballent les dindes, ça sent la soirée orgiaque.

Soudain ! Chacun est en transe, plus que quelques secondes.

Ding ! dong ! le grand moment est arrivé.

Comas éthyliques, certains sont morts juste avant la nouvelle année, c'est con !

Feu ! On se jette dessus, on s'embrasse, on se retourne, on est des bêtes écumantes.

"Bonne année !" On a franchi enfin le pas.

Les plus téméraires jettent leurs vêtements et à poil poursuivent les petites filles.

Sous les néons blafards, les demoiselles deviennent des dames et l'Edam est bien au frais.

Le Président fait son allocution, les français écoutent religieusement.

Il est debout sur son scooter à trois roues, il est digne.

Tous les autres faux culs, ministres, députés cacochymes, nous gratifient de leurs vieux de fin d'acné.

Je pleure, je saute de joie, je vide une bouteille de champagne au goût de produit pour toilettes.

Je bise mon oreiller, je suis seul, je pleure….

L'année commence bien, je me caresse, je me fais l'amour et je m'effondre, j'ai perdu mon pucelage.

????? Je me demande si j'ai pas poussé un peu, pour le coup ?

Copyright © 2016Ricardo SANTIAGO

Variation sur un réveillon

Haut de page