Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MADAME.

par chroniquesterriennes.over-blog.com 5 Juin 2016, 10:19

Madame, vous êtes là, allongée, entourée de cette serviette qui est, avouez-le, est un bien maigre rempart à ma gourmandise.

Vous ouvrez de grands yeux de biche effarouchée lorsque je glisse ma main sur vos cuisses.

Mes doigts se nourrissent de votre peau soyeuse alors que vous frissonnez.

Dehors, le ciel sanglote, le monde tourne à l'envers et moi ? Je rêve !

La ville se peint de couleurs chatoyantes, sur les trottoirs ne dorment plus des indigents.

Souffle le vent qui soulève les jupes des filles en fleur, les yeux brillent comme des éclats d'étoiles.

Dans le foyer de la cheminée brûlent des souvenirs douloureux.

Le feu crépite, adieu chaînes et boulets du passé !

Les photos jaunies d'hier s'envolent balayées par ma faim de vous.

Les vautours qui sortaient leurs griffes pour me blesser partent torturer d'autres victimes.

Dans votre palais, grande âme, ne suis-je pas un peu sur un nuage où seul l'Amour serait convié ?

Belle nymphe dénudée sur ce canapé à quel "sein" me vouer ?

Sur vos dunes, je dépose des baisers sous le chant cristallin de vos désirs.

Vos lèvres, pétales de rose au parfum enivrant, sont des armes qui font tomber les barrières de la bienséance.

Je dompte votre langue indocile, sous la lumière timide d'un lustre qui nous observe curieux.

Entre deux étreintes, nous sillonnons nos récits chiffonnés.

Page après page, nous gommons les violentes meurtrissures.

Les pleurs de l'enfant que j'étais, quémandant des miettes d'Amour, s'assèchent dans la pénombre.

Une fois l'amour consommé, nos âmes rassasiées sont bercées par d'attendrissantes pensées.

Fasciné par la musique de votre coeur, je m'endors à tout jamais...

Texte Protégé Copyright © 2016

Ricardo SANTIAGO

MADAME.

Haut de page