Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAMAN

par chroniquesterriennes.over-blog.com 14 Juillet 2016, 14:58

Devant mes yeux, tu revis, ton chapeau élégant, couleur pourpre, Carmen qui lève un verre, les temps étaient cléments.

Ne furent-elles pas merveilleuses ces années où tu as retrouvé les tiens, ton pays, la vie paisible que tu méritais ?

Moi ? Je suis resté à Paris, cette ville que tu aimais tant, sans doute plus que Barcelone où tu es née !

L’appartement minuscule, tu t’en es éloignée !

Le papier peint déchiré, le lino éculé, peu à peu, ne subsistait que quelques fantômes, des tapis de poussière, une odeur de renfermé, un tableau un peu morne.

Parfois, je grimpais nos escaliers, les WC sur le palier, l’ambiance Zola !

Je fouillais dans les albums photos, les moments volés, la porte grinçait derrière moi, je retournais à ma vie !

Ma pauvre maman ! Si tu savais à quel point je me suis démené, solitaire.

Amertume, amours contrariés, cris, larmes, l’arsenal de nos chemins de croix.

Parfois, j’allais prier, oui prier ! Moi qui n’étais même pas baptisé !

Au-dessus des croix, caressant les pieds du Christ, tu n’en reviens pas ?

Je me suis pris de passion pour les anges et aujourd’hui, encore, ils me subjuguent.

Les chemins sur lesquels je me suis égaré, m’ont forgé.

Amours contrariés, draps froissés, j’ai rattrapé le temps que j’avais perdu !

Maman, je me suis mépris, c’est le lot de chacun !

Puis un jour, où tu étais faible, ils t’ont renvoyée comme un vieux sac.

Tu as retrouvé ce studio au goût d’humidité comme les pleurs.

Passons sur ces sinistres années !

Du haut des cieux, à la grande âme, tu as chuchotée à quel point j’étais perdu.

Elle est un peu comme toi, maman, tu as fait un excellent choix.

Artiste, généreuse, son regard voit au-delà des apparences.

« Chère mère ! Pour ce cadeau seigneurial, je te remercie à tout jamais, comme de m’avoir donné la vie ! »

Texte Protégé Copyright © 2016 Ricardo SANTIAGO

MAMAN

Haut de page