Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un deux janvier ( 2017 )

par chroniquesterriennes.over-blog.com 1 Janvier 2017, 21:05

Avec mes gants, j'ai tout l'air d'un sérial killer.

 

" Killer, il est ? *"

 

Les gens dans le train, sont cafardeux !

 

Contraignants,  ces retours à la réalité.

 

Une vieille avec sa canne, tremblante, débarque dans les travées.

 

Les wagons sont bondés.

 

Les voyageurs se battent pour lui laisser leur place.

 

Une lueur céleste plonge des cieux, des colombes envahissent les lieux…

 

Que nenni ! je somnolais  ! La réalité est plus cruelle ! 

 

Certains baissent leur regard sur leur "ouille" phone, d'autres miment le sommeil.

 

Le retour de la Mamie, n'émeut pas la moindre personne.

 

40 minutes, ballottée, les paris sont lancés ! 

 

Grand mère sait-elle faire du bon café ou bien tomber ?

 

On en met trop dans le métro * !

 

Un roumain qui fleure bon, entonne une chanson !

 

Un concert gratuit, vaut mieux qu'un concert de la prostate * !

 

La tour tutoie les nuages, défonce à La Défense * !

 

C'est le deux  janvier !!!!

 

Horreur et damnation ! Faire la bise et serrer des mains !

 

Mieux que serrer des nains *, tout ça pour la bonne année !

 

La secrétaire croise et décroise ses jambes.

 

Cette employée modèle aura droit à un ou deux bisous sur la joue.

 

Remarquez au passage, vous qui n'êtes pas sages *, comment je soigne ma prose !

 

Les costards cravates débarquent, odeur de parfum acheté chez Monoprix !

 

Je me plie aux us et coutumes, à genoux je leur baise les pieds et cire leurs pompes.

 

Pour passer le temps, j'évacue mon stress à la machine à café.

 

Puis, je me couche sous mon bureau, m'assoupis, rêve, qu'ici, il n'y a  pas la moindre chemise ou pantalon à pinces.

 

Que de gentilles collaboratrices qui croisent et décroisent, inlassablement leurs pinceaux !

 

18 H !!! Le réveil sonne ! Vite ! Vite ! A la maison !

 

Chemin à l'envers, métro poli train *…

 

A ma grande surprise, la dame âgée ronfle sur son bâton de berger.

 

Toujours sur ses deux jambes, raide comme un piquet !

 

Bien ! Si nous passions au 3 janvier ?

 

* A  noter que ce texte faible est bourré de jeux de mots 

 

 

Texte Protégé Copyright © 2017 Ricardo SANTIAGO

 

Un deux janvier ( 2017 )

commentaires

Haut de page