Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESIRS D'AILES

par chroniquesterriennes.over-blog.com 13 Février 2017, 09:13

Je longe des rues bourgeoises et clinquantes, Paris côté prodigalité. 

Quelques boutiques mornes et vides  jettent un voile sinistre dans ce quartier sans soucis. 

Des passants, des voitures, du bruit, des immeubles un peu  austères m'environnent. 

Je charrie mon affliction, un lourd bagage qui m’enlève tout goût de vivre.

Un hôtel, des images surgissent, embrouillant mon esprit.

A la terrasse d’un café, je t'aperçois, grande, altière, tes grands yeux de chat, chatoient. 

Tu me tiens la main, dépose un baiser sur mes lèvres, m’entraines dans cette guinguette où ton souffle m’emporte sur les rives d’une sensualité débridée.

Un restaurant, face à ma Superbe si avenante, cheveux couleur charbon,  mon esprit se noie dans l’abîme de ton âme.

Pourquoi dans cette chambre, égratignes-tu mes chagrins d’hier ?

Certainement, pour que je puisse avancer sans ces boulets qui m’entravent ?

Taxi, retour  vers ton univers avec dans tes valises, la réminiscence de nos ébats.

Ta fragrance me poursuit sans relâche, film de ton corps dénudé, livré à mes caprices.

Je crie ton prénom, j’écris ton nom mais nul ne répond à mes invocations.

La nuit tombée, je sillonne le net à la recherche de tes photos, tes poèmes, tes « je t’aime ».

Dans la moiteur de cet été, ta voix  me susurre que tu n'es pas loin.

La lune blafarde s’est vêtue d'habits de désolation, imposant sa sinistre présence.

Ton souffle, une caresse, mon ange si proche, oublié la noirceur, mon coeur s'emballe, je revis.

Pourtant, mon lit est une ile de solitude où ton ombre ne cesse de m'échapper. 

Texte Protégé Copyright © 2017 Ricardo SANTIAGO

DESIRS D'AILES

commentaires

Haut de page