Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES CHRONIQUES DE RICARDO 259

par chroniquesterriennes.over-blog.com 18 Septembre 2019, 18:52

Poème stupide, idiot et parfaitement crétin (mais quand même bien).

Titre : "À ma Lolotte, ma chérie qui aime tant Jauni."

Un, deux, trois, on y va :

"Oh ! Toi mon amour, je t'aimerai toujours (rimes cons).

J'adore tes petits petons qui fleurent bon le reblochon.

Que tu es belle quand tu fais les poubelles !

Quelle merveille quand tu frottes tes aisselles !

Aisselle cassée, c'est la fessée, aisselle foutue, pan ! Pan ! Cul ! Cul !

Ma belle si altière, vêtue comme une serpillère.

Chaque année tu ponds des bambins qui terrifient tout le patelin.

Mon laideron, je vénère ta face de cochon.

Ma sorcière légère comme une mongole fière. 

Tes jolis genoux ressemblent à deux gros choux.

Et un chou c'est un chou comme on dit chez nous.

Tes cheveux degueux sont le rendez-vous des noeuds.

Ils abritent une colonie de poux qui chaque jour font les fous. 

Tu es ronde comme un tonneau, aussi joyeuse qu'un tombeau.

Bavarde comme une pie parmi les vaches de Normandie.

Tes varices épaisses me mettent en liesse.

Mon amour, ma sucette, puis-je te trancher à coups de serpette ?"

 

 

LES CHRONIQUES DE RICARDO 259

commentaires

Haut de page