Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES CHRONIQUES DE RICARDO 342

par chroniquesterriennes.over-blog.com 1 Janvier 2020, 17:49

Cette année l’état a négocié la réforme des retraites avec une grande improvisation.
Mais il a été d’une grande efficacité pour contrer la racaille qui se déverse chaque premier janvier sur les villes.
Notre vénéré Dieu Président aux arômes prononcés de normandie a eu l’idée de décongeler quelques tueurs en série, monstres de tous bords : Vampires, goules, diables, fantômes, aliens voire terminators.
Préalablement congelés pour la bonne cause.
Les voyous sont arrivés comme une marée sur les Champs Elysées, toujours en bande, courageux, pour piller et détruire.
Bas de plafonds.
Les vipérins sont lâchés dans les rues pour écraser punaises, cafards, rats et autres nuisibles.
Pendant ce temps, votre Ricardo d’amour communique avec les colombes, les nuages, les touffes d’herbe, apportant la bonne parole autour de lui.
Les vaches sont fascinées par ses prêches.
Au même moment (virgule) Paris et d’autres villes sont assiégées par les Huns alors que la meute des défenseurs de l’ordre, fussent-ils anormaux, est lâchée.
La bataille peut débuter, les têtes volent, les membres sont arrachés, alouette…
C’est gore, rouge, sanguin, mais vivant et distrayant.
Chez moi, ni les colombes, ni les nuages et encore moins les touffes d’herbe ne me répondent.
Désolant, j’apprends l’allemand avec le chien d’en face.
Après les ruminants, j’essaie une ouverture vers nos cousins germains.
Dehors, les Terminators déglinguent à l’arme lourde pendant que les Aliens se nourrissent de frais ados lassants et de vieux pourris.
On rencontre sur les trottoirs des corps totalement desséchés, sucés jusqu’à la moelle par nos copains striges.
Quelle superproduction mes amis !!!
Nous passons de l’émotion : D’un côté, Ricardo essayant, après quelques échanges d’une franche virilité avec le berger teuton, de percer le mystère qui entoure les gravats et de l’autre côté de l’action avec de l'hémoglobine, de la brutalité, des tripes à la mode Caen.
Vers minuit et deux secondes, tout est réglé.
Les bestioles sont récupérées par Vivagel et congelées direct, jusqu’à l’année prochaine.
Minuits et quelques minutes, les rues sont hantées par des alcooliques qui glissent sur quelques détritus humains.
Demain, les localités retrouveront leur aspect avenant.
Le Président est désormais vénéré par les cheminots ébaubis, admiratifs, qui cessent leur grève.
Ils chantent ses louanges dans les locaux de la CGT ou de FO puis acceptent de partir à la retraite à soixante-deux ans, voire plus.
Ce Président, ce héros.
Le trafic des trains reprend, les gens s’embrassent, font l’amour dans la rue comme des bêtes en rut vers le travail.
Néanmoins, Les casseurs ourdissent déjà pour 2021 quelques mauvais coups.
Tout est bien qui finit (presque) bien.

Ricardo Santiago, le 01 janvier 2020

L’image contient peut-être : plein air

commentaires

Haut de page