Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES CHRONIQUES DE RICARDO 344

par chroniquesterriennes.over-blog.com 3 Janvier 2020, 17:45

FB me bloque, pourtant Monsieur le juge, mes textes sont gentils et euh… Comment dire ? Aussi conventionnels que ceux du commun des écrivains peu reconnus, sauf chez eux, qui hantent votre site. 

Je vais me faire des ennemis, Maître (oh ! Oui ! Fouette-moi).

Donc, pour m’occuper j’attends mon colis et me poste devant ma boîte aux lettres (humour).

J’aimerais, merci, que vous appréciez les touches nuancées qui parsèment mon texte.

J’ai la sensation de faire la fille de joie (si je mets « pute », FB va me gourmander) devant mon portail.

Il en mets du temps, le facteur !

Le berger allemand d’en face se croit toujours avant le 8 mai 45, c’est encore la guerre dans son jardin.

Il aboie et pourtant la caravane ne passe pas.

Mes baskets fabriquées par de gentils asiatiques sont deux éponges.

Lavage des pieds avec l’eau du ciel.

Soyez bénis nuages ! Gloire à l’eau gratuite !

J’installe quelques cuvettes dans le jardin pendant que j’imagine le porteur de colis sur son vaillant cheval.

Hier soir, nous visionnions justement Histoire d’Ô, un coup de calcaire assuré avec scènes cul-cul la praline comme on s’en délectait dans les années 75.

Des heures d’images stylisées, des patouilles et personne qui entre dans le vif du sujet.

Des bas, oui, mais assez peu d’Ô.

Mes notions de germain étant assez réduites, je cause avec ma « moite » aux lettres (oui ! Il pleut).

Je suis néophyte sur le langage postal.

Mais, je me confie, sur mes espoirs, mes désillusions, le prix de l’essence, la pollution, les produits chinois..

Le facteur arrive, on se fait la bise, une franche accolade, mon colis n’est pas arrivé.

Pas grave, tant qu’on la santé.

Oh ! Je dois vous laisser pour m’ébrouer dans le salon, sécher ma chevelure parce que je le vaux bien (comme dirait la ruminante à son petit). 

Ricardo Santiago le 02 janvier 2020

L’image contient peut-être : chien, arbre et plein air
 
 
 

 

commentaires

Haut de page