Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie secrète de Kiroule 

par chroniquesterriennes.over-blog.com 26 Avril 2020, 16:54

Mais, allez-vous me demander (ou pas), Kiroule a-t-il été marié et où est sa femme ?
Tout comme La mère Denis et Monsieur Propre se trouve-t-elle enterrée dans le jardin ?
Comme Madame Columbo, personne ne la voyait jamais dans lotissement, seuls ses cris de truie troublaient parfois l’environnement.
Néanmoins, de leur union naquirent des jumelles qui, comme leur mère, passèrent leur enfance à crier, à bouger dans tous les sens, Kiroule leur filait des coups de tapette à mouches, gentiment car il a horreur de la violence.
Il s’en servait, par ailleurs, pour voir au loin, les jumelles c’est pratique, surtout avec la courroie et l'etui.
Ses filles se marièrent, eurent des tas d’enfants qui servirent à grossir les rangs des malheureux et des chômeurs mais, ça, c’est une autre histoire.
Kiroule voyait sa flemme grossir, laisser les varices courir sur ses jambes et omettre soigneusement l’épilation.
Au cours des années, elle ressemblait de plus en plus à un ours qui terrifiait ceux qui la croisaient.
Elle travaillait dans les ordures, éboueuse, soulevant, poubelles et containers avec un seul doigt, ce qui impressionnait ses collègues, admiratifs, jaloux et craintifs.
Le soir, elle confectionnait une cuisine infecte, en couinant, Kiroule restait relax, il s’était inscrit à des cours chez Yoda.
Yoda était un affreux gnome qui, pour séduire et sidérer les innocentes, sortait son sabre lazer.
« Pour ne pas tuer ta femme, ton calme tu dois garder « disait-il à Kiroule.
Pourtant, au soir d'une journée qui avait été particulièrement pénible, son épouse lui lança un verre à la figure, s’en suivit une bataille de vaisselle, assiettes, fourchettes, couteaux, rouleaux à patisserie...
Stop à la violence faite aux femme ! Et aux hommes ! 
Kiroule sortit son drapeau blanc, l’agitant frénétiquement.
« Faisons l’amour pas la glaire « 
Son épouse retrouva son calme, elle devait lui parler, lui expliquer son comportement et pourquoi les liens amoureux s’étaient relâchés.
« J’ai rencontré un autre homme, il s’appelle Yoda, j’adore ses oreilles pointus, son épiderme vert, ses petites pattes et les quelques cheveux qui se hasardent encore sur son crâne « 
Kiroule n’insista pas, on ne lutte pas contre l’amour, il la laissa s’en aller avec le gnome à tout jamais.
Ricardo est d’humeur poétique ce samedi.
Mais depuis, Kiroule est devenu méchant, solitaire, lunaire, il a retrouvé sa vraie nature.
Finalement.

Ricardo Santiago, le 26 avril 2020

Aucune description de photo disponible.

commentaires

Haut de page