Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Intermède plus plus plus et plus

par chroniquesterriennes.over-blog.com 26 Mai 2020, 13:50

Intermède plus plus plus et plus

Mes voisins accumulent les cartons d’emballage, j’adore ces montagnes de cartons.

Quand je m’ennuie, que Madame O prépare un chou, fait des misères à des saucisses et qu'elle ne me regarde plus faire mes trucs, je me colle dans mon jardin sur un transat et je les observe mes jolis voisins.

Pas besoin de raquer pour regarder des séries sur Netflix et compagnie, le spectacle est juste devant mes yeux.

Une splendeur visuelle, artistique, esthétique, avec des vis vis élevés au bon grain et des mômes agités des comme puces.

Je me flagelle, je suis une langue de pute et la flagellation c’est bon comme du jambon.

Les gamins jouent dans la piscine, papa casse un mur, maman creuse un trou dans le jardin, j’ouvre des yeux de hibou.

Mon côté bignolle prend possession de mon âme, je les surveille et attends le moment propice où ils recevront des amis pour appeler les flics.

Nous sommes encore en quarantaine…

Je me hais…

Une fois le feuilleton terminé, une fois qu’ils sont rentrés dans leur maison, retour dans la mienne.

Je retrouve la mélodie des malheureux du net, je sors mes mouchoirs, les scies romantiques qui m’émeuvent et je ricane bien à mon aise.

Ensuite, vision d’un film américain où les parapluies sont de sortie sous une pluie battante, tout le monde chiale, c’est un enterrement.

J’adore les américains car, eux, ils pleurent comme ça, dès qu’on leur demande, ils pleurent sur commande, ils sont forts.

Pour faire comme eux, je m’entraine devant la glace, rien, je me pince, rien, je me colle des coups de boule, rien, je pense à La petite maison dans la prairie, Love story, Lassy chien fidèle, rien.

J’ai simplement oublié un truc, je ne suis pas américain.

Pendant que madame O glose avec les perruches, je retourne sur le net, ça complote dur, les internautes déballent les informations les plus délirantes avec le plus grand sérieux.

Le coronavirus ? À cause des chinois qui gobent des poissons pourris et réalisent des expériences dans des laboratoires secrets.

Et puis, non ! Ce sont plutôt des Aliens mauvais comme la gale et qui veulent réitérer leurs exploits passés avec la grippe espagnole.

Le diable ? Oui, c’est peut-être lui le responsable de cette saleté d’épidémie, il veut punir les humains de regarder les émissions d’Hanouna c’est plus fort que toi.

On découvre qu’il faut se laver les mains, les pieds et le reste, le coronavirus est le sida des années 2020, tu n’approches plus une seule meuf, ni un gars bien…. Bref, tu fais l’amour enveloppé dans un sac poubelle, tu restes à un mètre et tu pousses des cris de bête en rut pour l’aventure.

Adieu romantisme, caresses, baisers, adieu l’amour, adieu les franches accolades, adieu les bisous , adieu vaches, cochons, adieu nous ! ... Et... Pourquoi pas après tout ?

Bon, elle est où, Madame O ? J'ai des choses à lui dire. Encore avec ses bestioles !

Ricardo Santiago le 20 Mai 2020

Aucune description de photo disponible.

commentaires

Haut de page