Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean-Marc Berger

par chroniquesterriennes.over-blog.com 19 Septembre 2020, 10:09

Jean-Marc Berger
Une nouvelle étoile brille au firmament de la chanson française : Jean-Marc Berger.
Il nous enchante, que dis-je ? Nous envoûte avec ses textes si… Si... quelque chose (mais quoi !!! Le mystère reste entier et on s'y casse les dentiers. Un peu de poésie donc de rimes, ne peut faire que du bien en ces jours sombres).
Sa carrière s’étend sur deux mois et déjà sa biographie a été écrite par des petits asiatiques exploités.
Berger a débuté dans des bars interlopes et gays.
Posture rigide, il chantait le dos désespéremment collé aux murs, devant un public de mâles gourmands et repartait prudemment en marche arrière.
Un producteur viril a découvert par hasard notre homme, ses lèvres sensuelles et son physique athlétique.
Après quelques secousses bien senties, notre héros fut produit dans des salles de concert (à rien) où il pouvait désormais circuler sur la scène sans appréhension.
Le public était en admiration devant sa voix de garage, ses déhanchements sensuels, sa présence unique, son air con et sa vue basse.
Succès, argent, voire argent, succès garantis…
Cependant, les petits asiatiques en avaient marre de se faire exploiter et racontèrent les pires inepties sur notre Berger, mais cela n’eut pas de conséquence, plus personne ne lit.
Résultat : Il continue de nous casser les oreilles pour longtemps encore avec ses braiements et ses scies musicales comme celle-ci :
« Il joue du violoncelle debout, c’est peut-être un jet d’ail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup «
« Ça veut dire qu’il était flou, bien en équilibre sur ses jambes et ses genoux «
C’est stupide, mais, enveloppé d’une musique entraînante, je vous assure, ça passe très bien.
Généreux, il a finalement augmenté ses… On ne peut plus dire nègres, car c’est devenu grossier, disons ceux qui écrivent pour lui à vil prix et qui ne seront jamais connus.
Au fond, c’est un brave type et sa biographie a été agrémentée d’éléments sympas, comme sa rencontre avec Dodo la Saumure qui lui a donné le mode d’emploi pour ne pas se faire harponner dans les back rooms.
Quoi ?
Mon texte est bête ? Attendez, il est 22H , je n’ai plus la moindre imagination, batteries à plats… Moi j'écris pour rendre service, pour rendre le monde plus joli, je me décarcasse à point d'heure pour fignoler un truc qui finit bien. Et ben débrouillez-vous tous seuls, bande d'ingrats. Je boude.
De toute manière personne ne s’attarde sur mes oeuvres…Alors je peux faire nul, ça ne gênera personne… Et gniark !
Ricardo Santiago le 13 septembre 2020
L’image contient peut-être : une personne ou plus
 
 
 
76
Personnes touchées
5
Interactions
4
 
 
J’aime
 
Commenter
 
Partager
 
 

 

commentaires

Haut de page