Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les morpions de la Gare du Nord

par chroniquesterriennes.over-blog.com 29 Novembre 2020, 09:55

Les morpions de la Gare du Nord
J’ai chopé la maladie des gens, ils m’ont infecté de leur déprime et de leurs textes suicidaires.
Voici mon récit triste de la journée.
L’homme se balade les cheveux gras, les pieds palmés, avec sa tête de cochon, il est moche, il pue, les usagers du train qui le croisent, l’esquivent.
Dans son slip, il promène ses poux du pubis ses seuls compagnons.
Il a volé la valise en carton de Linda de Souza, il lui parle portugais mais elle ne répond jamais.
Il s’assied sur les bancs du métro ou ceux de la Gare du Nord et caresse les bébêtes qu’il entretient gentiment.
Les gens qui sont néanmoins prudents, mais au fond gentils, lui jettent des pièces et des billets de cent euros.
Ainsi, il va dans des hôtels trois étoiles et pour égayer sa nuit, il sollicite une fille de joie à qui il offre ses parasites.
Après l’amour, il regarde les jambes des joueurs du PSG, si jolies et si véloces.
Il lui en faut peu pour être heureux, le lendemain, retour Gare du Nord où il joue du piano debout, à genoux, sur la tête, sur les coudes, ça fait marrer les passants qui passent et repassent.
La journée a été fastueuse, 1500 euros de dons, cette nuit ça va être la fête…
Malheureusement, en voulant aider une vieille dame à dévisser une ampoule, il meurt électrocuté.
Lors de ses zobes secs, une foule immense lui rend hommage, comme Johnny Halliday.
Pauvre petit cheval blanc tous derrière et lui devant.
Ricardo Santiago le 24 novembre 2020
Aucune description de photo disponible.
 
 
 
75
Personnes touchées
8
Interactions
6
 
 
J’aime
 
Commenter
 
Partager
 
 

 

commentaires

Haut de page