Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les aventures de LUI-MEME, troisième épisode

par chroniquesterriennes.over-blog.com 24 Avril 2021, 07:59

Les aventures de LUI-MEME, troisième épisode
Notre héros en a ras la casquette d’être sous surveillance.
Il est comme Le prisonnier, poursuivi par une boule géante dès qu’il veut fuir le village dans lequel l’état l’a consigné.
Pas grave, il sera bientôt libre, première tentative, il se déguise en pigeon.
Odile lui a confectionné un beau déguisement de ce volatile stupide, mais attendrissant.
Dans la rue, il exécute des petits bonds afin de faire croire à ses voisins qu’il veut ardemment décoller.
Ils se foutent de sa gueule et même lorsque qu’il se fond entre ses congénères putatifs (les pigeons bisets, vous suivez ?), ça ne fonctionne pas.
Vers chez lui, les gendarmes sont malins et ils ne tardent pas à pincer Lui-même (c’est comme ça que se nomme notre idole) et lui demandent ses papiers.
« Mais vous n’allez pas bien dans votre caboche, vous ne voyez pas que je suis un pigeon ? » Hurle-t-il en prenant à témoin ses congénères à plume qui l’ignorent.
Y-a pas plus idiot qu’un pigeon... Deux me direz-vous, perfide.
Retour à la maison les plumes entre les jambes, premier échec.
Il vilipende Odile, son déguisement n’était pas top. Elle lui répond et ça fume.
Pas longtemps, guère épais et guerre et paix.
Finalement, Ils s’envoient un whisky gallois (oui, ça existe et c'est bon), font l’amour en mer pendant que d’autres font l’amour amère. Bref, ils sont contents.
Ce soir, Lui-Même tentera de fuir, travesti en hibou, déjà Odile s’affaire, peut-être aura-t-il plus de chances de retrouver sa liberté de circuler.
Pendant qu’Odile transforme habilement et avec un sens consommé de l'économie son vêtement de pigeon en celui de ce rapace nocturne qu’on nomme hibou.
Et quand y bout, c’est chaud…Pardonnez-moi, je ris Oncle Ben’s.
Lui-Même va très loin dans ses recherches concernant le hibou, ses habitudes, ses repas, sa vie sexuelle, ses lectures préférées, ses émissions télés. "Quoikil" aime, "quoikil" aime pas. Tout ça.
Et ? On verra bien.
Ricardo Santiago le 17/04/21
Peut être une image de pigeon et plein air
 
 
 
 

 

commentaires

Haut de page