Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

10 minutes chrono

par chroniquesterriennes.over-blog.com 23 Mai 2013, 06:05

2012-03-12 18.26.08

Après 2 jours de délire SNCF avec suppressions de trains, annonces contradictoires et bordel généralisé, je réussi à trouver une banquette aujourd’hui et j’ouvre le Nouvel Observateur  (journal de gauche bourgeoise).

Un article sur Monsieur H, il est partout. Remaniement lis-je. Après la flexi-sécurité c’est sa deuxième bonne idée. Jeu de chaises musicales, toi tu restes, pas toi, toi, oui, toi non.

Le truc habituel quand on pense être le Roi de France, le Président normal.

Allez,  je referme et j’écoute. Deux nanas discutent. Couches, bébés et inversement. On a l’impression que c’est un exploit qu’elles ont réalisé là, de tomber enceintes et d’accoucher. Champagne !

Ensuite elles parlent de leur âge. 31 ans ! Elles  annoncent cela  comme si elles étaient centenaires. 31 ans ! Vous imaginez.

Au moyen âge, quand vous aviez 30 ans, vous aviez un pied dans la tombe voire les deux mais aujourd’hui…

On dirait deux marchandes de poissons, elles hurlent plus qu’elles ne parlent et leur conversation tourne vite à vide. Heureusement nous sommes arrivés.

Formation….15 personnes dans la salle. Une jeune arrogante. Je m’en fais rapidement une copine.

Elle a des lunettes d’intellectuel, parfois quand elle s’énerve un peu parce qu’on la contrarie, elle s’empourpre. C’est mignon.

La formation est certes sympathique mais je ne vois pas trop ce que je fais là, la journée va être longue et je n’apprécie pas d’être assis continuellement sans bouger pendant des heures.

Cantine, je mange des frites bien grasses, en face de moi un type qui s’enfile trois desserts, j’admire.

Retour à la formation, avec ma nouvelle amie on fait un travail en commun, elle s’énerve et met en avant sa jeunesse. J’ai la sensation d’être un vieillard.

Je crois que ma tête ne lui revient pas parce que je ne la prends pas au sérieux.

Mais ça ne dure pas longtemps. Fin de formation. Ma copine s’en va droit comme un I, un côté un peu altier.

Dommage, un peu plus humble, elle aurait été plus abordable et qui sait même gentille.  Elle aurait eu l’intelligence de comprendre l’humour, je pense qu’on aurait été boire un verre.

Quoi qu’avec mon âge canonique, il eut été obscène qu’on me voit avec cette écolière-là.

Ligne 12, des tarés sur le quai. Ça fait raisonnablement peur. Heureusement on passe rapidement des quartiers plus ou moins pourris du 18eme au luxe du 8eme arrondissement.

Ensuite direction gare de l’Est. La SNCF recommence son délire habituel. Annonces décousues et invraisemblables.

Les gens s’énervent sur le quai. Une foule dense. Fort heureusement je finis par rentrer chez moi.

Je n’écoute pas les informations, ni la météo. Ni rien.

Demain c’est jeudi. J’aime bien le jeudi.

Ricardo SANTIAGO le 23 mai 2013

 

 

 

commentaires

Haut de page