Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aventures pour 9 lecteurs

par chroniquesterriennes.over-blog.com 13 Mars 2012, 06:11

Les constipés du lundi je les retrouve le mardi et toute la semaine.

Faces décomposées, allure abattue, ils trainent traquant les victimes qu’ils pourraient emmerder.

Bras dans le dos dans le métro,  sac dans le visage, piétinement,  je suis comme Mario Bros évitant les pièges tendus et les obstacles en tout genre.

J’offre des sourires et des mercis pour ne pas me transformer en tueur.

Accueil chaleureux au boulot, une ola pour Ricardo (c’est moi pour ceux qui ne suivent pas).

On me serre la pince comme le petit prince, certains ont les mains moites et moi c’est la ouate que je préfère et pas la moite.

Ordinateur ouvre-toi ! Nous n’en sommes pas encore à ce degré de modernité, alors je m’y colle et j’allume l’engin.

45 763 mails je les compte en sirotant le café abjecte que mon collègue m’a préparé.

Le téléphone sonne mais il n’y a personne comme le chantait si bien Cloclo avec derrière lui les Clodettes qui sautillaient comme des grenouilles.

Le lundi au soleil, yeahhh….Réunion, chaise inconfortable, stop, discours abscons, stop, pendule qui retarde, stop.

Je retourne à mes tâches, euh pardon, à mes taches, l’ordinateur ronronne,  je le laisse pour rejoindre ma maitresse préférée la machine à café où déjà s’affaire une meute d’employés comme une nuée de mouches.

Je regarde mon portable, FB,  j’ai plein de «  j’aime ». Je suis content de tant d’amour.

Retour en enfer, courbe ceci, courbe cela, courbe l’échine.

Je m’essaie à la poésie pour me remonter le moral…. « J’ai encore rêvé d’ailes et les draps s’en souviennent », mon collègue regarde ma phrase « Ce n’est pas d’ailes mais d’elle, tu as piqué ça au groupe il était une fois », dit-il perfide.

Comment ose-t-il ? Je lui balance l’ordinateur en pleine poire, il s’écroule, il est mort. Je le plie en 4 dans le réfrigérateur  du bar, il a du mal à entrer,  qu’est-ce qu’il est gros.

Plus tard, tout le monde le cherche, je ricane, c’est l’affolement.

Je m’en vais à pas feutrés. Encore une belle journée.

A suivre si vous êtes sages….R. SANTIAGO le 13 mars 2012

commentaires

F
<br /> Je ne sais pas où vous travaillez ni dans quelle région mais çà ne doit pas être très rigolo votre travail. Et vos collègues n'ont pas l'air très intéressant.<br />
Répondre

Haut de page