Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Haine moi...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 29 Avril 2011, 20:15

 

Ouh je vais éviter les tirs de mortier, éviter de tomber, de mettre les pieds sur une mine...

 

Je vais me cacher un temps et me boucher les oreilles et me refaire une santé.

 

Par contre je ne vais pas tomber, il m'en faut plus que ça.

 

Petit, les snipers en short essaie de te dégommer ...T'es pas assez comme ça et trop comme ça.

 

En grandissant les choses ne s'arrangent guère, les adolescents boutonneux te balancent des vacheries dès que tu as le dos tourné, tu fais mine de ne pas entendre..Il faut être comme ça et pas comme ça, si tu es comme ça, tu es un gros naze...Tu te rends compte finalement que tu es souvent plus nul que génial...

 

Ta famille te vomit dessus pas grave ça reste en famille, on lavera son linge sale ensuite.

 

Tu grandis, tu fuis les critiques au lance flamme, tu essaies, tu t'appliques à être comme les autres, n'empêche que c'est vain. Le monde du travail est un champ de bataille où les balles te frôlent.

 

Tu te retrouves avec des couteaux dans le dos, on dirait un hérisson.

 

En amour, tu montes au cieux, tu voles de nuages en nuages, puis tes qualités deviennent des défauts, de l'homme le plus merveilleux, tu te retrouves habillé de toutes les tares, tu pleures dans ton coin et les autres se marrent comme des hyènes en se fichant de toi et en jouissant de ta descente aux enfers.

 

Finalement, tu te retrouves seul devant les rails du train, tu aimerais te tuer mais si tu te jettes les gens vont râler car ils vont arriver en retard au travail.

Là tu te feras encore des copains...Tiens.

 

Finalement tu regardes le monde avec écœurement, tu te mets à aimer les mariages royaux et point de vue image, tu te perds, tu veux aussi être un gros beauf, pousser les gens, leur balancer la porte en pleine poire dans le métro, rester sur les strapontins alors que le métro est bondé, rien que pour emmerder le monde.

 

Tu deviens méchant, froid, tu fais des croches pattes et tu es plié en deux quand les gens sont dans la panade....

 

Et tu te rends compte que les gens commencent à t'apprécier et plus tu es mauvais et plus ils t'aiment...Si tu avais su...Tu nargues les voies ferrées, les vieux emmerdeurs vivent plus longtemps...

 

Grincheux Ricardo Santiago le 29 avril 2011

commentaires

Haut de page