Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

KO

par chroniquesterriennes.over-blog.com 24 Mars 2012, 08:32

Horreur et damnation, j’éteins tout, la radio où ils ne nous mettent que des purges musicales et nous assomment de leurs paroles stériles, entrelardées de mauvaises nouvelles.

La télé, je l’ai brulée, trop de chaines, de navets, d’émissions débiles, de la fiente sur écran  géant.

Dans le métro distribution gratuite de papier  qui tâche, 20 minutes…20 minutes de supplice, d’articles mal écrits, d’horreurs au quotidien qui brisent nos moindres espoirs sur cette humanité à la dérive.

Je ferme les yeux  mais il pleut de la connerie à chaque coin de rues, cette campagne électorale qui te file des crampes et te donne envie de vomir.

Ces enfants qu’on tue, cette violence, ce fanatisme, cette lâcheté, ces pauvres qu’on écrase, ces salariés qu’on jette comme des mouchoirs usagés.

Ces indigents qui dorment sur les trottoirs.

A part ça ? Tout va bien, je sors mes vieux classiques musicaux, je mets ma chaine stéréo à fond, ça fait chier les voisins, je m’en tambourine c’est l’anarchie.

J’appelle des copines, je vais jouer à l’économiste lubrique, je vais leur montrer mes courbes, mes statistiques.

Je fais venir mes amis colombiens, ils arrivent avec des voitures rutilantes et de la farine pour tout le monde.

J’ai le nez tout blanc, j’ai dévalisé le leader Price, j’ai acheté leur meilleur champagne (de la piquette au goût de vinaigre).

C’est un bordel monstrueux dans la maison, les voisins nous ont rejoints, on danse toute la nuit, mes amis sud-américains sont allés dévaliser La banque postale, fort heureusement Julie LESCAUT avait été informée, ainsi que tous les héros de TF1…Même les demi-héros. Joséphine ange gardien en tête.

Les narcotrafiquants ont été conduits manu militari dans les prisons de grande solitude.

Le lendemain, je me suis réveillé sur une montagne de filles à moitié nues, de voisins errant comme des zombies dans le jardin, quelle fête !

Hélas, la réalité est revenue et notre folie est partie.

Dans la maison chaotique, dans le calme revenu, je me suis mis à espérer à un monde plus clément.

On peut toujours rêver.

R. SANTIAGO c’est fort en cacao le 24 mars 2012

commentaires

Haut de page