Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma petite entreprise...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 1 Avril 2011, 06:24

 

La société a décidé de déménager, le site est implanté dans une zone industrielle au fin fond d'une banlieue blême éloignée de tout.

 

Aujourd'hui nous allons visiter l'endroit, rendez-vous au rez de chaussée, nous allons emprunter un bus qui nous conduira sur place.

 

Une charmante hôtesse nous accueille, avenante et souriante, elle présente bien, ça commence bien.

 

Le bus est blindé, « c'est, dit l'hôtesse pour les tirs snipers, nous allons traverser une zone sensible où une jeunesse désœuvrée joue à la guerre urbaine ».

 

Après avoir essuyé plusieurs tirs lors du parcours, nous arrivons enfin, seul réconfort, les gilets par balles sont très confortables.

 

Nous découvrons une vaste zone industrielle traversée par des camions qui déboulent à grande vitesse...

 

L'hôtesse nous montre à l'autre bout un petit bonhomme avec un gilet fluorescent.

 

« C'est un endroit où passent beaucoup de camions, la personne que vous voyez là bas vous aidera à traverser (enfin elle ou une autre, nous avons eu plusieurs agents qui se sont fait écraser, les risques du métier).

 

L'immeuble se dresse, c'est donc là où nous allons bientôt travailler ?

 

Entrée immense, comme un hall de gare, moquette de 30 centimètres d'épaisseur, bien venu au pays des acariens.

 

Nous montons au premier, deuxième, 300eme étage, toujours le même décor, des plates formes avec des alignements de bureaux, on se croirait dans ces batteries de cages où on emmagasine des poules.

 

Terminé les conversations, les indispositions, les moments où on pique du nez, tout le monde observe tout le monde...

 

Par contre, les chefs ont de jolies bureaux personnalisés, c'est déjà bien.

 

L'immeuble accueillera 2000 personnes, la cantine, elle, a une capacité de 200 places, le midi ça sera la bataille pour manger, il va y avoir des morts sur la moquette de 30 centimètres.

 

Pour égayer ce sinistre immeuble des plantes rachitiques qui n'ont pas le moral.

 

Les fumeurs pourront s'en griller une à l'extérieur en évitant les bagarres entre bandes qui ont récemment ensanglantées la zone.

 

« Le soir ont vous escortera dans votre bus blindé, n'oubliez pas vos gilets pare balles, la nuit à partir de 18H c'est une zone de non droit, le royaume des dealers. Je pense que vous ne ferez pas d'heures supplémentaires, en même temps, la journée vous ne ferez que travailler, il n'y a rien d'autres à faire ».

 

Dit la charmante hôtesse, dehors, le petit bonhomme vert s'est fait percuter par un 15 tonnes, on attend son remplaçant pour pouvoir traverser, on chiale comme des gamins...

 

 

Ricardo SANTIAGO le 01 avril 2011.

 

 

 

 

 

,

 

 

commentaires

Haut de page