Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mercredi...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 18 Juillet 2012, 19:27

7268023556_2fae571d51.jpg

 

 

Le paysan avait acquis une aisance certaine, la vente de pots de compote avait arrondi son compte en banque. La victoire contre la pomme géante avait été grandement bénéfique.

 

Le soir venu avec ses pouvoirs acquis suite à la chute d'une météorite, il allait combattre les méchants. Super Paysan, avec sa fourche il avait rétabli l'ordre dans un royaume déclinant.

 

Du haut des grattes ciel, il contemplait la ville endormie, plus bas un vandale s'acharnait sur un pare-brise, le lendemain la propriétaire était horrifiée.

 

Mais l'angoisse ne perdura point, Super Paysan descendit des nuages, tel un ange bienfaiteur, il rassura la belle et il composa lui même le numéro de téléphone de Carglass.

 

Elle était émoustillée devant ce bel homme bien charpenté. Il lui offrit un Nespresso...Elle l'emmena chez elle, lui et sa fourche.

 

L'appartement était à refaire, Castoche, il s'employa héros altruiste, aidé des employés de Carglass qui n'avaient plus de pare-brise à réparer à transformer les quatre murs de la belle en château.

 

Pour remercier tout ce monde elle fit l'amour aux 3500 employés mâles de Carglass sous l'œil médusé du paysan qui n'eut même pas des miettes tant la sirène était épuisée.

 

Il s'en retourna botter les voyous hors de la ville, ce n'était pas cette fois qu'il trouverait l'âme sœur.

 

Pendant ce temps, la sorcière continuait à ronger son frein en flagellant son gnome préféré, le seul qu'elle avait sous la main. Mais la révolte grondait le petit difforme n'en pouvait plus de tant de violence.

 

Un soir alors que l'ignoble était endormie, il l'a ficela et lui fit écouter l'intégral de Michel Sardou. La vieille traumatisée mourut de tant d'horreur, le gnome était le maître du monde, enfin pas encore.

 

Notre campagnard se désespérait en lavant son linge avec sa lessive Le Chat. Pour se changer les idées il alla acheter trois paires de lunettes chez Afflelou. Il était devenu presbyte et parfois ça lui jouait des tours quand il rencontrait des amis.

 

La force, les pouvoirs, l'opulence n'étaient pas des éléments qui le rendaient heureux. Il lui manquait l'amour. Il se décida donc à demander l'aide à M6 et il participa à l'émission l 'amour est dans le pré.

 

On lui présenta un thon, il ne s'en formalisa pas, le thon c'est bon. Il lui montra ses vaches, sa ferme, sa collection de dés à coudre. Mais le laideron ne sembla pas emballé de s'ennuyer dans la campagne profonde. L'aventure tourna en eau de boudin, pour un laideron c'est logique.

 

Cependant il ne se découragea pas, surfa sur le net, s'inscrit sur Meetic affinity...Discuta de longues heures avec des femmes, oubliant son devoir de redresseur de tords, les pare-brise explosés et Carglass débordé et au bord de la rupture.

 

Il surfait, surfait, pas net sur le net et dans la citée, les employés de Carglass devenus fous par un stress étouffant, s'étaient mués en une armée déferlant dans les rues de la capital.

 

Les rues s'étaient transformées en antichambre des enfers et les employés de Carglass étaient hors de contrôle ..Mais qui pouvait sauver la ville ? Notre héros paysan malade de solitude enchainé à son ordinateur n'était plus assez vaillant pour combattre le chaos qui s'annonçait.

 

Ricardo SANTIAGO le 18 juillet 2012

 

 

commentaires

Haut de page