Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On s'en foot....

par chroniquesterriennes.over-blog.com 19 Janvier 2011, 20:53

 

200 000 € mois, ça laisse songeur pour des types qui courent après un ballon et là on parle des smicards du foot parce que certains gagnent encore plus....

 

Mais bon, le foot ça plait, ça brasse de l'argent, certains même en rêve, ne parle que de ça...Soir et matin.

 

Les supporters dont les footballeurs se foutent bien, les suivent partout (sauf aux toilettes), même lorsque leur équipe va au bout du monde, ils y vont également.

 

Banderoles et drapeaux, l'heure est aux hymnes nationaux, en France les joueurs de foot ne connaissent pas la Marseillaise, ils font mine de marmonner les paroles ou mieux ne chantent pas.

 

L'arbitre fier comme un coq lance la partie, déjà des joueurs tombent sur le gazon, les joueurs de foot aiment bien avoir le nez dans le gazon...

 

Quand c'est un peu trop tôt tendu sur le terrain, ça devient infernal dans les tribunes, les supporters des équipes sur le terrain se regardent en écumant et on sent bien qu'ils veulent faire du sport également.

 

Dès qu'une équipe marque un but, le commentateur fait un arrêt cardiaque et hurle comme un goret, les uns exultent (ceux qui encouragent l'équipe qui a marqué), les autres sont défaits comme si il avait enterré leur mère (ceux qui sont en train de perdre)...

 

Pendant ce temps, entre deux crachats de joueurs (le footballeur à des problème avec sa salive), ça commence à se frictionner dans les tribunes, ça s'invective et on est pas loin de l'émeute.

 

En fait, les supporters ne sont pas là pour supporter mais pour se bastonner avec d'autres supporters.

 

Le match n'a plus d'intérêt, c'est la bataille rangé, sur le terrain, le ballon file, des types courent après ils transpirent, à 200 000 € par mois je veux bien transpirer aussi.

 

Fascinés par le ballon, ils ne se rendent pas compte qu'au dessus de leur tête, ça s'étripent joyeusement....

 

Le match s'achève enfin, tout le monde s'en moque, c'est 14/18, têtes fracassés, nez explosés, même les supporters supportent mal les coups.

 

Les joueurs rentrent dans leur somptueuses villas rejoindre leur(s) copine(s) mannequins pendant ce temps la plèbe fête dans les rues la victoire de leur équipe en cassant des vitrines et en brûlant des voitures....

 

C'est beau le sport...

 

 

Ricardo SANTIAGO le 19 janvier 2011...

 

 

PS : La prochaine fois je parle du rugby et des gravures de mode...

commentaires

Haut de page