Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Piranha 3D....Ma critique à moi *

par chroniquesterriennes.over-blog.com 24 Avril 2011, 20:19

 

Jour du poisson..

 

Hier soir vision de Piranha 3D....Enfin trois D, l'usage des lunettes bicolores s'avère lamentable, les couleurs sont jaunes dévalées, une horreur, je passe donc à une image plate de bien meilleure qualité.

 

Sujet du film : Une fissure laisse échapper des Piranhas voraces préhistoriques et qui ont survécu des années dans leur trou à rat en se dévorant les uns les autres (rire).

 

L'action se passe lors d'une fête bien connue aux Etats Unis où des jeunes passent allégrement des bondieuseries les plus sectaires à des perversions débridées.

 

Nanas aux gros seins, beaux gosses musclés badigeonnés de crèmes bronzantes et d'une couche de connerie assez épaisse traversent ce chef d'œuvre (le film quoi).

 

Les poissons carnivores ne vont pas tarder à arriver (en encas ils ont déjà mangé un vieux un peu sec) pendant que ces crétins de jeunes plongent innocemment ou tripotent les gros seins des filles (dans l'eau et hors de l'eau).

 

Une gentille shérif qui a trois enfants, dont une grande endive frustrée, un plongeur sympa et courageux, ça se sont les gentils de ce long métrage même si ils débitent des dialogues d'une profondeur abyssale..d'âneries diverses.

 

On les attend. (les piranhas)...Ils déboulent, ils ont faim et ils arrachent à pleine dent ces petits cons qui n'avaient qu'à pas nous assommer avec leur vacuité et leurs corps parfais..

 

La Shérif lutte courageusement, pendant que les poissons massacrent dans un bouillon de sang indigeste.

 

Après une demi-heure de boucherie en 2D, des poitrines dévorés, des jambes arrachées, des visages explosés et décapités, nous vomissons notre déjeuner...Enfin le sommet du bond goût un zizi flottant non identifié à moitié mangé par deux Piranha inspirés...

 

On vomit de nouveau...Après un bain de sang final, le film se termine enfin sur la venue d'un Piranha géant.

 

Au moins une chose est sûr, plus jamais je trempe mes orteils dans l'eau, on ne sait jamais...

 

Ricardo SANTIAGO le 24 avril 2011...

commentaires

Haut de page