Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suite suite suite

par chroniquesterriennes.over-blog.com 15 Mars 2012, 06:58

Pieds sur la table je ronfle pendant l’exposé d’un de mes collègues.  Ma carrière de Cloclo a été un échec  artistique et je n’ai même pas réussi à trouver des Clodettes.

C’est vrai que j’avais annoncé la couleur, premièrement  elles devaient coucher avec moi (ce qui est quand même un honneur), deuxièmement je ne les payais pas.

C’est dur de trouver des employés motivés par les temps qui courent. La porte de la salle de réunion claque brutalement, une bande de types en blouson en cuir, pistolet à la main apparait, derrière eux, une personne que je reconnais, c’est  le confrère que j’avais cru tuer et plié en 4 dans le réfrigérateur.

Visiblement il n’est pas mort et ils sont venus pour moi et m’enfermer dans les geôles du Roi.

D’un bon et tel un félin je me jette par la fenêtre et je rebondis plusieurs étages plus bas intact, grâce à ma souplesse de chat sous les regards atterrés des policiers et assesseurs.

 Je disparais pendant un temps et comme j’avais réalisé des économies issues de trafics divers (vente de drogue, de succédanés de Ricoré et de potage déshydraté), je m’échappe dans un pays d’Amérique Latine où on me remodèle  le visage.

Mais que faire maintenant ? Quel métier exercer ?  Un boulot où je pourrais continuer à magouiller et à mentir à tout le monde.  J’ai trouvé après de mûres réflexions…

Tout d’abord j’épouse une vieille rombière pétée de thunes, avec mon beau physique, je n’ai aucun mâle (mal pardon) à trouver la pigeonne.

Vrai repoussoir, nul n’ira piétiner mes plates-bandes et je vais pouvoir user de sa fortune.

Retour en France, j’adhère à un parti politique, je soudoie tout le monde pour grimper les échelons et quand ça ne suffit pas je sors ma femme du placard que j’expose comme un épouvantail.

Me voici rapidement au sommet,  mon argent m’a permis d’acheter des voix et je suis, oui, oui, présidentiable.

Je n’ai aucun programme mais une armée de gratte papier et de cellules grises pour me pondre des idées mais ils sont tellement idiots et sans imagination que je dois m’y coller.

J’échafaude un programme surréaliste, plus c’est gros et plus ça passe et pour que les gens me trouvent sympa, je leur montre mon épouse  et ils sont pris de compassion.

Semaines de 4 heures, bulle géante  entourant le pays pour éviter l’immigration, retour des 30 glorieuses, réindustrialisassions,  un policier par citoyen, retour de l’ancien franc (comme ça on aura l’impression de gagner plus), un 15eme mois pour tout le monde, la mise à mort des banquiers et des traders, mes propositions attirent le plus grand nombre.

Les sondages grimpent en flèche, je crois que bientôt je serais Président.

 

Ricardo SANTIAGO le 15 mars 2012

 

commentaires

Haut de page