Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Super Eros...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 22 Juin 2012, 21:17

6831227585_170e4dd885.jpg

 

 

En ces temps reculés (il va pleuvoir), quand j'étais jeune (hier), beau (je le suis toujours), avant mes 18 ans (hier donc) avec mes copains de l'époque, parfois, nous allions voir des films érotiques.

 

Pas X, attention ! La différence est sensible, dans les films pornos, les dialogues sont réduits au minimum et les acteurs (rires, merci pour eux) passent leur temps à poil. Ce sont des avions à érection qui s'envoient en l'air avec des filles vraiment pas farouches. C'est filmé par un manchot et ça n'arrête pas de hurler à la lune.

 

Non, non...Les films érotiques qui nous émoustillaient tant, étaient bien réalisés, les femmes mises en valeur, les hommes sapés comme des gravure de mode et tout ça nimbé dans une lumière diaphane et romantique à souhait. Par contre là où le X et l'érotique se retrouvent, c'est que les histoires sont souvent sans queue ni tête (désolé). Quoi que ?

 

Bref, adolescents nous avions peur que le type qui contrôlait l'entrée du cinéma ne se rende compte que nous n'avions pas l'âge de la majorité mais comme les salles étaient en général à moitié vides pour ce type d'œuvre, on pouvait systématiquement se rincer l'œil...Enfin rincer....

 

En général avant que les protagonistes ne passent aux choses sérieuses, on attendait très longtemps, c'est le propre de ce type de film...ça tire mais en longueur. Musique de circonstance, sucrée à vous pourrir les dents, une jeune, belle et pulpeuse femme, s'ennuie, nous aussi ça tombe bien.

 

Elle se promène, jupe fendue et elle croise des mâles musclés, virils, on sent bien que ces étalons sont prêts à toutes les courses de haies mais non cette cruche continue son chemin, bouche bien dessinée, lèvres légèrement ouvertes dévoilant sa denture blanche.

 

On végète, il ne se passe rien, la musique nous rend marteau, lancinante et cette oie blanche qui ne fait rien..Elle finit au bout de deux heures par rencontrer un homme d'âge mûr à l'allure de cadre supérieur...On se dit qu'enfin cette ingénue va s'allonger. Mais ce con est impuissant et comme à l'époque il n'y avait pas de viagra, il ne fait que la mâter à moitié nue.

 

Elle se douche, on ne distingue que la mousse et la buée, on est frustré et là...Miracle ! le vieux a invité des copains en slip kangourou très blanc (oui à l'époque c'était comme ça)...Chouette ça va enfin s'animer, on regarde notre montre, ça fait 2H30, qu'on se morfond comme des rats morts...On salive...Un peu d'action....

 

Ils s'approchent de la belle, yes !, entrent sous la douche, ohhhhh !!! Et lui lavent le dos pendant une demi-heure....ça mousse pas mal, de la vapeur partout et quand on ne voit plus rien, on entend la fille qui pousse des miaulements félin.....On essaie de trouer ce putain de brouillard, elle crie de plus belle, on aperçoit une paire de fesses, deux, trois..Mais pas les siennes..On insulte le réalisateur, on vilipende la bande son, les bonhommes visiblement satisfaits s'en vont avec leur slip kangourou..

 

La sirène sort de la douche mais la caméra ne s'attarde que sur le cadre sup qui lui file une serviette et rien...La demoiselle regarde l'écran avec ses yeux bleus azur, nous sourit ou se fiche de notre gueule et le mot fin apparaît....

 

Ricardo SANTIAGO le 21 juin 2012.

 

 

 

2232724524_5bfb9c26e3.jpg

commentaires

Haut de page