Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un matin sinon rien...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 26 Mai 2011, 05:20

 

Ce matin je pourrais faire court, exemple : Je me suis levé et j'ai pris mon petit déjeuner...

 

Après,si je suis d'humeur, j'étofferai : le soleil se levait au loin, la rosée venait glisser le long des feuilles des lauriers fraîchement coupés. Un oiseau sautillait dans le jardin, pendant qu'une taupe jetait un œil à l'extérieur puis disparaissait soudainement... Sur le feu, le lait UHT chauffait pendant que la boîte de Ricoré attendait patiemment...

 

Voyez comme je suis fort quand même en partant de rien, merci d'applaudir...

 

Je peux ainsi continuer....Devant mon bol de Ricoré, l'écran de télé déversait une vague d'informations plus déprimantes les unes que les autres. On y parlait de sanitaires, de gens à poil, de chômage, de guerres, mais pas une seule fois de moi qui pourtant suis assez connu un peu partout...

 

Ils auraient pu dire : Ricardo vient de se lever, il est beau et musclé, il dort en caleçon, torse dénudé et doit fermer tous les soirs sa porte à double clef afin de ne pas être assailli par une meute de jeunes filles en fleur et en slip...

 

Figurez-vous que Ricardo a une très belle situation, il est cadre, c'est à dire qu'on l'accroche sur un mur et qu'il attend que le temps passe..Un métier pas trop dur et même assez reposant..

 

Mais les news ne parlent pas de moi... Je fais avec.

 

Une fois le déjeuner englouti, son corps ruissèle après la douche, il s'essuie avec une serviette cent pour cent coton achetée le 15 septembre 2009, elle était en solde, il s'en souvient très bien...

 

Bien entendu, il met sa belle chemise repassée par la femme de ménage...Non pas la femme de ménage !!!! Elle ne vient que l'après midi parce qu'il a peur que si elle venait le matin, elle ne le voit sortir tout nu de la salle de bain...

 

Le voilà prêt à aller travailler... Avec son nœud papillon désuet, ses cheveux gominés à l'ancienne, son pantalon à pince et ses chaussures bien cirées...

 

C'est tout... C'est déjà pas mal... A suivre...

 

Ricardo, t'es trop fort toi, Santiago, le 26 mai 2011 (j'y étais)...

commentaires

Haut de page