Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vacances feuille 1

par chroniquesterriennes.over-blog.com 30 Juillet 2012, 20:27

5291563030_cebacd135f.jpg

 

 

Les voici, elles arrivent enfin. On travaille pour elles, on s'épuise pour ces quelques jours de bonheur et d'insouciance...Je décompte les jours qui me rapprochent de cet instant où on range ses soucis dans un coin de sa mémoire pour se libérer et profiter enfin de la vie.

 

Je sors mes T-shirts, mes shirts, mes chaussures bateau, je bichonne ma voiture, je prépare mes valises, un peu d'effervescence, de nervosité mais qu'importe..

 

Je vais prier à l'église, « Notre père qui êtes « essieux », faites que pendant mes vacances le ciel soit bleu, le soleil présent  et que j'arrive entier sur mon lieu de vacances.

 

Vroummm !!!! La Berlingo (encore elle pour ceux qui suivent), mes voisins qui pleurent de me voir partir, ils me disent au revoir avec leurs mouchoirs blancs..Quelle émotion ! Mon vieux voisin me balance son déambulateur, mince ! j'ai oublié de couper les lauriers.

 

J'écrase son chien, il jette sa femme sur mon automobile mais il n'atteint pas sa cible et la pauvre s'écrase sur le trottoir.

 

J'enquille les kilomètres, premier péage, je mets le pied sur l'accélérateur et je passe en force, ça me fera des économies.

 

L'autoroute, quoi de plus ennuyeux, je passe mon volant à Choupette mon cochon d'inde...Je m'endors, je rêve de plages, de filles dorées, de fêtes, de....Choupette a encore fait des âneries, je roule à contre sens, j'essuie quelques insultes mais j'arrive à nous sauver.

 

Je suis courroucé, je vilipende Choupette qui n'aura pas son endive et nous sommes repartis. C'est déprimant les airs d'autoroute. Je mange un œuf dur, Choupette a eu droit à son endive. J'ai trop de cœur.

 

On avale des centaines de kilomètres. La mer enfin. Les jolies filles, enfin...Je suis poursuivi par une horde de gendarmes, c'est vrai je n'ai pas été très honnête, j'ai fracassé des dizaines de péages.

 

Choupette me regarde désespérée..La pauvre, elle n'aura pas le droit à ses congés...J'accélère, je sème les forces de l'ordre, Choupette m'admire...En grignotant sur le siège une feuille de laitue.

 

Hôtel 4 étoiles...Les vacances commencent vraiment...La suite ?

 

Ricardo SANTIAGO le 29 juillet 2012

 

 

 

 

commentaires

Haut de page