Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

(Vous suivez ?)

par chroniquesterriennes.over-blog.com 13 Juillet 2012, 05:38

483088999_27cb36b9c8.jpg

 

 

Jeudi sous la pluie et puis et puis....On danse sous la pluie, ça fait un mois que ça dure. Si dense !

 

Je m'échine à couper mes lauriers mais ils repoussent aussi tôt fait, mon voisin s'arrache les cheveux (ce qu'il en reste) en regardant croître cette végétation.

 

Pendant ce temps, moi qui ne suis pas retraité comme lui, je vais travailler péniblement.

Je croise des mines défaites, des fêtes de quoi ? Défaite de l'été sur un automne victorieux.

 

Oh ! Pas partout....Dans le sud, les gens se gaussent de nous. Eux qui ont un soleil radieux !

Nous ici avec nos têtes d'enterrement, c'est bien simple on a plus envie de rien.

 

Oui, bon....Quand même, faut pas pousser, je m'habille en Roméo, je passe pour un danseur de l'Opéra avec mes beaux collants qui dessinent des formes harmonieuses.

 

Certes, on me détaille dubitatif, mais cela a un effet remarquable sur les fées (vous suivez ?). Je prends une pose dramatique, la tête du mime Marceau (pas Sophie Marceau qui est une actrice en kit), lèvres tombantes, yeux tombants...Eh ! Oh ! On s'arrête là.

 

Les filles en short me prennent en pitié, elles me couvent sous leurs ailes protectrices (oui enfin leurs seins, moi qui ne suis pas un saint), elles déposent des bisous sur mes joues, me caressent ma tignasse brune.

 

Puis lorsque la nuit tombe, elles me couchent dans leur lit et...

 

Le lendemain, enivré de leur parfum, je titube dans le métro, les pickpockets ne parviennent pas à m'attraper. Au boulot, je peine à travailler, je fixe l'écran de mon ordinateur et je rêve des nuits passées, passé composé pour un être décomposé.

 

Mme V (voir épisode précédent) me parle de comptes rendus....Je ne vois que le ballet dans un ciel de deuil, d'oiseaux libres d'aller vers des étés alors que moi je suis enchainé las...Oui las...

 

J'aimerais tant flirter avec ce vent de liberté, voler plus loin, fuir l'eau qui dégouline et m'allonger dans une ile près d'elle...(vous suivez ?).

 

Ricardo SANTIAGO le 13 juillet 2012

 

 

commentaires

Haut de page