Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

IRIS

par chroniquesterriennes.over-blog.com 28 Juillet 2018, 04:51

Iris, ma fleur, mon coeur se serre, je te l'avoue, je me perds. Tu t'es éloignée petit à petit vers ton destin. Ne m'en veux pas d'être malheureux à ce point. Ta voix était la musique qui apaisait ma mélancolie. Parfois, nous nous blottissions contre les terreurs de la nuit. Gris sont mes cheveux caressés par le souffle de l'ennui. De longs silences rythment ma vie. Je parcours les albums photos, images de félicité et d'insouciance. En équilibre, non loin du gouffre, mourir de ton absence. On frappe à la porte, je sursaute J'ouvre, je sais qui est juste derrière. Mon bonheur, tu apparais, épanouie, souriante, douce. Lorsque tu déposes un baiser sur ma joue, ma gorge se noue. Comme d'habitude, je compose mon rôle de clown pour que tu ris. Tes enfants courent dans le salon, ton mari me serre la main. La maison retrouve une effervescence, elle vibre de toutes ces vies Le ciel se vêt de bleu. Comment ne pourrais-je pas être heureux ? S'emballent les aiguilles de l'horloge. Qui est ce monstre dévoreur de temps ? Déjà, tu t'affaires pour me quitter. Promis ! Je ne vais pas pleurer. Un moteur gronde, des feux éclaboussent les ténèbres, tu files vers ta vie. Assis dans le fauteuil, abattu, défile devant mes yeux, le film de cette journée. Jamais tu ne cesseras de m'aimer. Et, je grimpe les marches du passé pour te retrouver Texte Protégé Copyright © 2016 Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page