Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA MALLE EN OSIER

par chroniquesterriennes.over-blog.com 21 Septembre 2018, 05:56

Allez-y ! vous pouvez « liker » Ne lisez pas jusqu’au bout, je vous assure, ça n’en vaut pas la peine ! Dimanche 12 octobre 2014, pour la postérité et l’étude de la nature humaine dans 200 ans ! On dira « regardez les mœurs que ces gens-là avaient » Bref ! Je me mets dans l’idée de ranger. Pffff ! Je m’attaque à une vieille malle (ne pas confondre avec un vieux mâle). Que vais-je y trouver ? Je n’en sors pas comme le magicien un lapin mais des tas de vieux papiers des années 80/90 où beau et jeune, j’étais. Des photocopies de chèques en francs, des textes anciens écrits à la main, des dessins, des tas d’âneries ! Je respire à pleins poumons et je pleure ! Envolés les insouciants instants. Mes contrôles de français, rédactions...Trop fort j'étais, mathématiques...Trop nul. Que sont devenus mes professeurs ? Ouille ! Pincements au cœur, je ne préfère pas savoir. Je retrouve des disquettes hors d’âge, des réponses à des lettres d’embauche. Elles disent toutes la même chose ! Désolé ! Désolé ! Désolé ! Je m’attendris en regardant les dessins d’enfants.. La belle époque, le chemin vers l’espérance. Ils ont besoin de moi. « Je t’aime ! », ils le couchent sur des papiers un peu abîmés, tout comme moi. Ils sont géants comme des montagnes, aujourd'hui. J’ai les yeux qui piquent. Ne vous ai-je pas dit de ne plus lire ce si malheureux récit ? Je remets tout dans le bagage, pas le courage de jeter ces souvenirs. Je pousse la vieille malle en osier sous l’escalier. Il pleut, je vais dehors. Douche sur mon âme ! Impossible de biffer si brutalement ma vie. Un jour, qui sait ? Quand je serai parti sur la pointe des pieds. Mes mômes découvriront la malle en osier. J’espère que le chagrin ne viendra pas les submerger. Nichés dans les recoins, mille " Je vous aime ", vous ne m'oublierez jamais.

 

Texte Protégé Copyright © 2014 Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page