Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE DÉPART

par chroniquesterriennes.over-blog.com 28 Février 2018, 22:42

LE DÉPART

Le coeur écorché, l'âme à vif, tu ne crois plus guère en demain.

Ce mur qui se dresse te parait infranchissable ?

Pourtant, juste derrière, il y a le bonheur.

Tu pries les Cieux, implorant, l'espoir chevillé au corps.

Ici, il fait si froid, où est la douce chaleur ?

Les nuages s'amoncellent, menaçants, tandis que ton espoir s'étiole.

Tu ne mérites pas ce chemin cabossé qui s'étire sans fin.

La muraille se fissure, tes yeux scintillent au milieu des ténèbres.

Un à un, des pans de caillasse s'écroulent et roulent jusqu'à tes pieds.

D'en haut, descendent des lances enflammées éventrant un ciel trop sombre et menaçant.

Le soleil chasse les éclairs, le tonnerre ne gronde plus.

L'endroit est nimbé d'une scintillante bienveillance.

La barrière de pierres n'est plus, maintenant, qu'un monticule que tu escalades fiévreusement.

Derrière, s'étendent à l'infini des champs dorés où ondulent des milliers d'épis de blé.

Tous tes tourments ne sont que des souvenirs qui volent en poussière.

Regarde !

Tu le vois ?

Il est là !

Il t'attend.

Il a su vaincre les vicissitudes de l'existence.

Il est devenu grand.

Des pétales de roses tournoient, multicolores, à l'infini.

Tu cours vers lui, il te saisit, tes pieds décollent du sol.

Vous vous noyez, l'un l'autre, sous un flot de baisers sucrés.

Les oiseaux dansent dans ce décor paradisiaque.

Te souviens-tu ?

Tu es partie avant lui, attirée par ces âmes égarées.

Tu as attendu longtemps, patiemment, qu'il te rejoigne, enfin.

Aujourd'hui, vous êtes de nouveau réunis.

Vous avez tant à vous raconter et l'Éternité toute entière pour vous Aimer.

Texte protégé
Copyright © 2018 Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page