Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE PARDON

par chroniquesterriennes.over-blog.com 6 Mai 2017, 18:26

" Au secours ! " Le compte est bon, zéro plus zéro, j'ai beau faire, ça fait toujours zéro ! Zéro appels téléphoniques, pas la moindre vibration, pas la moindre palpitation, le portable est mort pour la France ! Sonnez trompettes ! Sonnez musettes ! Je m'éteins droit dans mes chaussettes. Ma besace est remplie de dénigrements, dans la rivière de mes chagrins, je la jette. Qui m'aime me suive ! Je me retourne sur le désert du dédain qui s'étend sans fin. Fosse commune pas de fausses peines, sans regrets m'élevant. Chacun sa vie, tant que les oiseaux chantent, tout va bien ! Puis, dès que la potion devient amère, les amis se font rare, la famille compatit à distance. Toi ? Es-tu là ? Ne bouderais-tu pas ? Un baiser ? Un dernier pour la route ? Même pas ? Tu me " hais me " ? Si je m'agenouille, te demandant pardon, m'en voudras-tu encore ? La vague m'emporte, prends ma main ! Ne me laisse pas dériver sur les rives de l'oubli. Tes grands yeux me suivent, happé, balloté jusqu'à la nausée. Des ombres se dressent devant moi, le visage défait, j'ai la larme à gauche, l'accueil est glacial. Mes pêchés, je les traîne, ici aussi. Les flammes de l'enfer me lèchent l'épiderme, le diable ricane, mon âme est damnée. Les ténèbres, soudainement, s'écartent, est-ce toi mon Ange ? Sauvé ? En haut la lave qui serpente ne me fait plus peur. Ma belle, aurais-tu défendu ma cause ? Suis-je gracié ? Des êtres bienveillants m'offrent l'amour qui me manquait tant sur terre. Ma divine, ta passion pousse les portes du Paradis ! Rejoins-moi ! Je t'attends ! Texte Protégé Copyright © 2017 Ricardo SANTIAGO

commentaires

Haut de page