Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES CHRONIQUES DE RICARDO 186

par chroniquesterriennes.over-blog.com 29 Juin 2019, 12:34

LES CHRONIQUES DE RICARDO 186

Nous n’étions pas très décidés.

Les météorites qui frôlent la terre, les catastrophes diverses et variées et cette fumeuse canicule, rien ne m’encourageait à un optimiste un brin extatique.

Depuis le début de la semaine, ma mine (de crayon) déconfite me faisait suer.

J’avais beau utiliser tous les stratagèmes pour retrouver l’élasticité de mes vingt ans, crème Nivéa, bio ou pas, j’avais la sensation que mes traits trahissaient mon âge canonique, trente-cinq ans et trente-deux dents.

Je portais ma croix.

Joyeusement, toisant les filles en fleur et leur jupes ou shorts de plus en plus courts.

Les trans-porcs étaient surchargés, ça sentait la sueur, le frère et la luxure.

Au travail, nous étions victimes de moult flagorneries.

« Que vous êtes joli, que vous me semblez beau ! »

Afin que ces compliments ne finissent pas par me tourner la tête, je m’étais bouché les oreilles.

Mon emploi à plein temps ? Testeur de literie.

Un travail dur qui demande des capacités physiques exceptionnelles.

Nous (moi) n’essayons qu’avec la gente féminin, ma collègue est chargée de s’occuper des mâles, malles, mal.

Aujourd’hui, je me suis écrasé sur un matelas et ne m’en suis relevé que sous les protestations de clientes courroucées.

La journée achevée, nous (moi) cheminions péniblement, quatre litres d’eau dans le ventre, m’arrêtant tous les mètres pour délester ma vessie, tel un chien docile.

Le soir, écœuré de toutes les literies du monde, nous dormons sur une chaise.

Une petite VHS de derrière les fagots, Plus belle la vie, ses interminables dialogues, ses histrions cons comme la lune et ces scènes hard endiablées à la queue leu leu…..

Des corps (aux pieds) enchevêtrés, des bêlements, des aboiements, des portes et des volets qui claquent.

Une petite gaule et je m’avachie pour rejoindre le royaume des songes.

Demain sera un autre jour.

Ricardo Santiago le 29 juin 2019

commentaires

Haut de page