Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES CHRONIQUES DE RICARDO 188

par chroniquesterriennes.over-blog.com 1 Juillet 2019, 19:54

LES CHRONIQUES DE RICARDO 188

Violette Nozière 2, l'empoisonneuse le retour.

Rappel de l'épisode précédent :

Violette Nozière s'ennuie pour ne pas dire s'emmerde avec un (beau) père ambigu qui la fait sauter sur ses genoux et une mère ennuyeuse à mourir qui subit les assauts de son époux en tricotant des slips de bain pour l'armée.

La Nozière, qui n'en peut plus, se prostitue et rencontre un proxénète bien coiffé qui lui tire ses sous pour s'offrir des camions entiers de gomina.

En terme de passes c'est la biroute, la déroute voulais-je dire, Violette se met à piquer de l'argent à ses parents, lesquels, devenus encombrants, finissent empoisonnés par leur fille chérie qui savoure leurs derniers instants en même temps que le gigot.

Suite...

Avec détermination et pugnacité, notre héroïne (t'en veux c'est de la bonne) ronge les barreaux avec ses dents et s'évade de la geôle dans laquelle elle était retenue.

Chemin faisant, gaie comme une alouette, elle rencontre un ramoneur qui pris de pitié la ramène chez lui pour la ramoner😒

Au bout de vingt quatre heures, n'en pouvant plus, Violette l'achève à coups de fourchettes dans les testicules. Là elle finit aussi le fromage.

Fuite, nouvelle rencontre...

Cette fois un charcutier qui lui présente ses saucisses toujours dodues et bien fraîches.

La belle l'étripe à la mode de Caen et s'empiffre de pâté de tête.

RIP...

Elle est comme ça Violette, fraîche et gourmande, le crime lui ouvre l'appétit.

Pendant ce temps, la police est sur ses "crasses", elle a mis son plus fin limier sur l'affaire, un borgne mal fichu qui ne cesse de parler de sa femme.

Suspense.

Les morts subites se multiplient, faut pas lui en promettre à la Nozière. Quand elle a faim, elle tue et quand elle a tué, elle a faim.

Les cadavres putrides se multiplient comme les petits pains au chocolat.

Nozière est soudainement mordue par une araignée radioactive qui la transforme en veuve noire.

Elle tisse partout.

Tous les supers zéros de la terre se mettent à sa recherche pendant que le policier Michel Depêche cherche son oeil de verre.

Imperceptible et drastique, la machine à occire continue son oeuvre macabre.

Mais qui pourra l'arrêter ? Angoisse haletante ! Torture délicieuse !

À suivre...

Ricardo Santiago le 30 juin 2019

commentaires

Haut de page