Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES CHRONIQUES DE RICARDO 209

par chroniquesterriennes.over-blog.com 26 Juillet 2019, 19:40

Le gamin baisse la tête, je dégaine mon peigne fin, suspens insoutenable.

Devant lui, une serviette posée sur une table (la mienne, pour tout dire, héritage d’une vieille tante).

Ce môme est le mien (prétend la légende) cela fait des jours qu’il se gratte la tête (pour mes admiratrices, je voudrais préciser que ce récit est une fiction).

Un coup de peigne, puis deux, trois, quatre, cinq (remarquons que l’auteur sait compter), de minuscules bestioles tombent en cascade sur la serviette.

Ce sont des poux (genoux, cailloux, hiboux).

Quel enfant n’a jamais été victime de ces parasites alors qu’il fréquentait l’école ?

Hein ? Hein ? Je vous le demande…

Les monstres s’égaillent sous les yeux horrifiés de mon petit innocent pouilleux.

Comment s’en débarrasser ?

Attendez ! Attendez ! Evidemment il existe des produits spéciaux pour éliminer les poux, mais à l’instant, lorsqu’ils courent sur votre table ?

Cette bande de cafards miniatures.

Un coup de massue ou de marteau dans leur face abjecte ?

Les yeux exorbités, plein de fureur.

Non ! Non ! Vous pourriez blesser quelqu’un ou quelques Huns...

Utilisez vos ongles et ressentez de curieux craquements lorsque vous écrasez ces indésirables. C'est extraordinairement jouissif et très peu onéreux. (Un plaisir à la portée de toutes les bourses, mais ne nous egarons pas et gardons-nous bien de confondre poux et morpions.)

Les bestioles gémissent ratatinées dans le sang de votre progéniture, car les poux se nourrissent de notre hémoglobine. Elles poussent des petits cris de poux. Quelle émotion ! Ça fend le coeur de devoir les occire, mais la nature est cruelle et les pouilleux sont énervant à toujours se gratter, alors en avant pour le génocide.

C’est amusant, coup de peigne, crac ! Crac ! Puis derechef coup de peigne et tuerie avec vos bouts de doigts sous le regard admiratif de toute la famille.

Pour être franc avec vous, cette distraction me plait tellement que j’ai des élevages de poux.

J’en balance dans les cheveux des marmots à la sortie des écoles.

Puis, j’ai créé ma Société Pas Pou.

Un véritable succès.

J’ai un peu honte mais je m’entraîne sur mes gamins pour perfectionner ma pratique.

Doux Jésus, qu’est-ce que je me marre !

Je vais devoir vous quitter, mes jumelles me supplient de les aider, elles s’arrachent le cuir chevelu.

A bientôt les amis !

Ricardo Santiago, le 26 juillet 2019

commentaires

Haut de page