Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES CHRONIQUES DE RICARDO 87

par chroniquesterriennes.over-blog.com 27 Février 2019, 17:28

LES CHRONIQUES DE RICARDO 87

Rattrapé par un succès modeste, dérisoire, anodin, confidentiel, le Ricardo se noie dans l'alcool.

Terrible.

Ce matin alors que d'autres drames se nouent (un lapin vient de tuer un chasseur), en apnée, l'auteur (1m80) songe à tout arrêter.

Arrêter les casseurs, dealeurs, voleur et sa fulgurante carrière morte née, d'écrivain.

Titubant, vomissant, bêlant, chambellan, il jette ses stylos BIC, ses brouillons, tout.

Son épouse aussi, désarticulée, dans la grande poubelle du non-récupérable.

Toc ! Toc !

Un pouilleux frappe à la porte, il empeste avec son barreau de chaise.

Des voisins l'auraient alerté à cause de bruits de tronçonneuse à pas d'heure.

L'inspecteur borgne lui parle de sa femme, l'interroge en le lorgnant de biais.

Mais il n'obtient rien.

Désespéré mais pas idiot le Ricardo.

Le flic disparaît bientôt dans la rue, SDF à qui nous offririons bien un euro.

Le lendemain matin, les éboueurs sauvent notre héros de la prison.

Mais pas de l'asthénie en lui arrachant des mains la boîte à indices qu'il envisageait de dévorer pour faire disparaître les preuves d'un forfait commis par un sien confrère en traînage de rues, néanmoins ceci est une autre histoire.

Une idée, soudain, le submerge, narrer une saga sur la crème brûlée, en finir avec le débat "carameliser au grill ou au chalumeau". Un projet pharaonique.

Il s'attelle à son œuvre entre deux verres d'absinthe.

La suite, si je veux.

Ricardo Santiago le 27 février 2019.

commentaires

Haut de page