Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MA VIE 142 MARDI 17 JUIN 2018

par chroniquesterriennes.over-blog.com 28 Septembre 2018, 05:44

MA VIE 142 MARDI 17 JUIN 2018

Le soleil inonde la maison dont Je suis le gardien, écrivant sans cesse des récits passés et délavés.

La femme de mes rêves puis de mes cauchemars, s'est perdue dans des sentiers d'épines à tout jamais.

Son coeur gelé se meurt peu à peu par manque de compassion et d'amour.

Adieu !

Pour m'aérer, balade chez le vrai chez moi à Paris.
Le métro est bondé de gens mal embouchés qui pour poser leur séant sur une banquette, tueraient père et mère.

Je me désole de leur individualisme, de leur mine atrabilaire.

Mon regard balaie les quais où traînent quelques SDF, dormant à même le sol.

Aujourd'hui, le papier monnaie a plus d'importance que les êtres de chair et d'os.

Les voyageurs évitent soigneusement de les regarder, de peur d'être rattrapés par cette calamité.

"Pensez à vous" m'avait dit le médecin.

Marchons ! Marchons !

Droit comme un i !

Songe à toi, mon Ricardo.

Mais ?

Le mode d'emploi a été égaré.

Impossible de me mirer le nombril sans être imprégné de cette misère silencieuse.

Allez ! Iris, ma fleur, m'attend....

Je file !

Dieu, cette nuit, a peint l'azur en bleu.

Le printemps sublime la cité, ce jour sera beau.

Iris, pétillante, fraîche est accompagnée d'une amie, les cours sont terminés.

Je revêts mes habits de pitre, l'embrasse.

De ma boite à malices, j'extrais moult facéties pour qu'elle rit ou sourit....🐭 !

Déjeuner puis balade le long des quais.

Puis ? Puis ?

Une bise...

Et lorsque la bise fut venue, Nous nous quittons...

Retour sur mon île, épanoui, aérien, la vie vaut la peine d'être vécue et mes larmes sont restées bien gardées au fond de leur réservoir à tourments.

Texte Protégé Copyright © 2018 Ricardo Santiago

commentaires

Haut de page