Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MA VIE 26

par chroniquesterriennes.over-blog.com 31 Mai 2018, 06:35

Le téléphone reste muet, j'essaie le langage des " cygnes ", en vain. Mon lapin m'explique que c'est le langage des signes. Je gesticule pour me faire comprendre ! Cet appareil ne comprend rien ! Je m'assois devant lui, attendant qu'il s'anime, qu'il s'exprime ! Des heures durant, les secondes s'égrènent, mais l'objet demeure taciturne. Dans le fauteuil, m'enfonçant lentement, creusant ma propre tombe, je meurs en silence. L'amour que j'avais offert, s'est peu à peu transformé en poudre de solitude. Je le vois emporté par le vent de l'oubli, si loin qu'il devient inaccessible. Les quelques grains qui subsistent, glissent entre mes doigts. Des perles roulent sur mes joues puis s'échouent à mes pieds, C'est amusant ! Mon animal de compagnie m'observe tristement. Je m'approche de son habitat, lui narrant par le détail, ma malheureuse existence. Ces passions brutales qui vous dévorent de l'intérieur et brisent votre coeur. Les départs précipités de nos proches, promenade du désespoir, mains dans les poches. Les années ont arraché les pétales de mon accablement bancal. On ne m'aime plus, je ne m'aime plus, quand la dernière fois a-t-il plu ? Coupé du monde, même mes enfants m'ont déjà mis en terre ! Que me reste-t-il ? Toi, ma boule de poils, que je serre tout contre moi, fort, si fort, tu es mon dernier rempart contre la mort. Je ris, la sonnerie stridente me supplie de répondre ! Mais voilà, devant mon corps inanimé, la bestiole se recueille. Qui que tu sois au bout du fil, tu n'entendras plus Jamais la moindre de mes suppliques. Texte Protégé Copyright © 2017 Ricardo Santiago

commentaires

Haut de page