Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le plus joli des cadeaux

par chroniquesterriennes.over-blog.com 19 Février 2012, 11:18

Je vais visiter tes paysages, je ne serai pas vraiment sage. J’ai laissé mes problèmes, je n’aborde qu’un seul thème. Ouvre-moi la porte, loin de la cohorte....

La dernière aventure

par chroniquesterriennes.over-blog.com 19 Février 2012, 09:01

Il a perdu son emploi et a acquis une grande capacité à glandouiller toute la journée. Son courage est parti sur d’autres terres et sa oisiveté a pris...

Suranné

par chroniquesterriennes.over-blog.com 18 Février 2012, 21:40

Où est la douce époque de l’amant dans le placard quand inopinément arrivait le mari trompé et courroucé ? Le temps perdu des baisers sur la main de belles...

C'est leste...

par chroniquesterriennes.over-blog.com 17 Février 2012, 06:31

On croise de fiers navires et nous faméliques on rame comme des ânes sur nos embarcations, coquilles de noix fragiles. On nous toise, cigare au bec, les...

La plante

par chroniquesterriennes.over-blog.com 16 Février 2012, 06:02

La plante se mourait d’une mort lente. Pourtant elle avait tout pour être épanouie, un jardinier gentil et une serre jolie. Malgré l’amour et le soin apporté,...

L’araignée

par chroniquesterriennes.over-blog.com 12 Février 2012, 15:57

Pas terrible cet hôtel, je ne sais pas où il a obtenu ses deux étoiles. Je m’assois sur ce lit dont les ressorts grincent, dehors la ville fourmille. J’ai...

Le Titanic

par chroniquesterriennes.over-blog.com 11 Février 2012, 18:50

Qu’ils sont beaux sur les magazines, tout sourire, tout sucre, tel des pères noël ils nous promettent des lendemains joyeux. En attendant ils nous achèvent...

L'étincelle

par chroniquesterriennes.over-blog.com 11 Février 2012, 16:00

Elle s’est enfuie avec la grâce d’un papillon de nuit. Gourmandise acidulée, bonbon sucré, tu aimerais de nouveau y goûter. Elle t’a abandonné dans ce...

Une si mauvaise journée

par chroniquesterriennes.over-blog.com 9 Février 2012, 06:18

Les journaux, je les déchire. Que d'affreuses nouvelles ! je suis enfermé à double tour entre quatre murs, très loin de la ville. La civilisation m'effraie....

Haut de page